10ème séminaire des fonctionnaires des parlements francophones de Méditerranée

Sans eux, aucun Parlement au monde ne pourrait fonctionner. Les représentants du peuple font la loi, eux s’occupent du reste : gestion budgétaire, gestion des ressources humaines, maîtrise de la logistique, relations extérieures, presse et communication.

JPEG - 108 ko
Photo de famille à la résidence de France

Le 16 juin 2014, le président de l’Assemblée nationale constituante et l’ambassadeur de France en Tunisie ont ouvert au palais du Bardo le 10ème séminaire des fonctionnaires des Parlements francophones de la Méditerranée.

Ces rencontres annuelles organisées depuis 2005 par le Parlement et le ministère des Affaires étrangères français permettent aux fonctionnaires des Parlements d’Algérie, du Maroc et de Tunisie, auxquels se sont progressivement joints le Liban, la Mauritanie et l’Égypte, d’échanger de manière approfondie sur leurs pratiques professionnelles respectives, pendant deux jours.

JPEG

Le président de l’ANC Mustapha Ben Jaafar a estimé que « la Tunisie, un membre des plus actifs de la francophonie, est appelée à jouer un rôle majeur pour un monde plus solidaire, plus tolérant et plus équitable ». Selon lui, « ce séminaire témoigne de la synergie réalisée par les acteurs francophones pour articuler harmonieusement le monde du savoir et celui de la politique. »

JPEG

L’Ambassadeur François Gouyette a mis en avant l’utilité d’un réseau d’échanges dans lequel les participants peuvent analyser la spécificité de leurs expériences et l’originalité de leurs modèles institutionnels respectifs, pour faire de cette diversité une source d’enrichissement mutuel.

S’agissant du premier thème retenu, "la place des femmes dans les assemblées parlementaires", il a jugé très symbolique de le voir débattu dans les murs de l’Assemblée nationale qui a inscrit dans la Constitution tunisienne que l’État doit œuvrer à la réalisation de la parité homme-femme dans les conseils élus ».

Au sujet des "activités de communication", le second thème de la session, François Gouyette a considéré la connaissance des activités parlementaires par le grand public comme un puissant vecteur de renforcement démocratique.

JPEG

Pour le député français Denys Robiliard, membre du groupe d’amitié France/Tunisie, « un tel séminaire est un atout pour la promotion de ce qu’on pourrait appeler "une francophonie utile", celle qui permet de construire un réseau de solidarité internationale fondé sur des valeurs communes ». Les deux thèmes retenus constituent à ses yeux « des enjeux démocratiques majeurs dans toutes les assemblées et répondent bien aux objectifs du séminaire, à savoir l’émergence et l’ancrage de bonnes pratiques partout en Méditerranée. Bref, la construction d’un espace commun fondé sur le renforcement de la démocratie et la participation à la vie politique. »

JPEG

Dernière modification : 30/06/2016

Haut de page