1ère promotion à L’École nationale d’ingénieurs de Bizerte

C’est en 2009 qu’a été lancé le projet de création d’une école nationale d’ingénieurs à Bizerte (ENIB), avec un fort soutien de la France.

l'École nationale des ingénieurs de Bizerte, financée à hauteur de 15M€ par l'AFD - JPEG


Financement de 15M€ et soutien au fonctionnement

Impliquée de longue date dans la formation professionnelle en Tunisie, l’Agence française de Développement (AFD) étend son domaine d’intervention à l’enseignement supérieur et veut faire de l’ENIB un projet exemplaire de la coopération tuniso-française. Une convention de financement pour un montant de 15M€ a été signée le 27 mai 2011 entre l’AFD et l’État tunisien. Une première tranche de 3M€ a été versée en juin 2012.

En complément de ce financement, le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’ambassade de France soutient l’ENIB depuis 2010 à travers une assistance technique et la prise en charge des missions d’appui académique et scientifique des écoles d’ingénieurs françaises partenaires de l’ENIB. Le montant global de ce soutien s’élève à ce jour à 570.000 €.


Une école conçue autour d’un plateau technologique innovant

Le projet immobilier, couvrant une superficie de 13.000 m² bâtis, sera adapté à la pédagogie transversale de l’ENIB qui place le génie industriel au centre de la formation. L’enseignement sera organisé autour d’un plateau technologique innovant, regroupant l’essentiel des équipements de génie mécanique et industriel, dans l’esprit d’une chaine de production complète.

Le projet de construction est lancé, pour une livraison des bâtiments en juin 2016.

Dans l’attente de ses locaux, l’ENIB est provisoirement hébergée au sein de l’Institut supérieur des études technologiques de Bizerte (ISET).


Une formation de qualité pour une bonne employabilité

L’objectif de l’ENIB consiste à former des ingénieurs polyvalents dotés d’une solide formation scientifique et technique et spécialisés dans l’un des trois domaines suivant :
- génie industriel,
- génie civil,
- génie mécanique.

Les programmes de formation visent la qualité et la conformité aux standards internationaux en matière de formation et de recherche. L’ENIB bénéficie d’un expert technique français affecté par l’ambassade de France ainsi que de la participation de partenaires de réputation internationale : l’École nationale des Arts et Métiers (ENSAM) et l’École Polytech de Clermont-Ferrand qui se sont fortement engagées dans la formation des étudiants et des enseignants tunisiens.

Les échanges académiques s’accompagnent d’un partenariat avec les entreprises, qui s’impliquent dans la vie de l’ENIB. Ce double partenariat est un gage d’insertion réussie des nouveaux diplômés.

Au bout de trois années de fonctionnement, la première promotion d’ingénieurs de l’ENIB est sortie en juin 2012. 54 élèves de la filière "génie industriel" ont reçu leur diplôme le 28 juin 2012, en présence de M. Sadok Guellouz, directeur de l’ENIB, et de M. Valéry Freland, conseiller de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France. La plupart d’entre eux ont déjà un emploi qui les attend.

À terme, l’école accueillera 1200 étudiants toutes spécialités confondues.

Dernière modification : 30/06/2014

Haut de page