345M€ de prêts et 1M€ de dons français pour trois projets emblématiques en Tunisie

Le 4 juillet 2013, dans le cadre de la visite d’Etat du Président François Hollande en Tunisie, une série d’accords financiers à hauteur de 500 M€ ont été signés dont 345 M€ entre Monsieur Othmane Jerandi, ministre tunisien des Affaires étrangères et Madame Nicole Bricq, ministre française du Commerce extérieur.

Ces accords portent sur trois importants projets d’infrastructure. Ils bénéficieront notamment à deux zones économiquement défavorisées : la région de Gafsa et les quartiers populaires du Grand Tunis. Ils prévoient un total de 1,1M€ de dons et comprennent plusieurs offres de dons et prêts exceptionnels du Trésor français dont le montant s’élève potentiellement à 345M€.
Leur signature s’est déroulée au Palais de Carthage, en présence des Présidents des Républiques tunisienne et française et de nombreux membres des deux Gouvernements.


Transports urbain

Contribution à la mise en place du Réseau ferré rapide (RFR) de Tunis.
Avec 86km de lignes de métro prévues, le RFR est l’un des plus importants projets de transport interurbain en Afrique du Nord. Six nouvelles lignes sont prévues. Elles désenclaveront plusieurs zones défavorisées du grand Tunis.
Un prêt pourra être mis à la disposition des autorités tunisiennes au moment de l’attribution du lot "matériel roulant", en cas de sélection de l’offre française.
À noter : la France, à travers l’Agence française de développement (AFD), et l’Union européenne financent actuellement la phase de mise en place des infrastructures.


Voies ferrées

Rénovation des voies ferrées entre Sfax, Gafsa et Gabès, pour améliorer le transport des phosphates et désenclaver les régions de l’intérieur.
800.000 € de dons français financeront la phase d’étude du projet, préalable au lancement des travaux. Dans un deuxième temps, des financements sont proposés à la SNCFT pour la réalisation des travaux.
Objectif : améliorer la fluidité du trafic de marchandises et de passagers.


Transport maritime

Amélioration des accès maritimes et terrestres des ports de Radès, la Goulette et Bizerte. Le projet doit fluidifier le trafic maritime et permettre à la Tunisie de respecter les normes internationales en termes de sécurité civile. Plus de 250.000€ de dons français sont accordés à l’Office de la marine marchande et des ports. La somme est destinée à la phase d’étude et d’identification des besoins. Dans un deuxième temps, des financements pourront être sollicités pour la fourniture et l’installation d’équipements.


Pour en savoir plus

- Voir l’ensemble du volet économique de la visite de François Hollande en Tunisie

Dernière modification : 24/10/2016

Haut de page