AFD : Bilan 2015

Le niveau de soutien de l’AFD en 2015 par rapport à 2014, à la Tunisie est exceptionnel. Ce qui confirme encore une fois, la qualité de son partenariat avec la Tunisie depuis plus de 20 ans

JPEG - 86.6 ko
Paysage du sud tunisien

Les engagements nouveaux de l’Agence française de développement (AFD) en 2015 (octrois de financements) s’élèvent à 224,7 M € au service du développement des territoires et de l’emploi :
• 155 M € de prêts souverains
• 50 M € de prêts non souverains
• 6,5 M € de subventions AFD & le Fonds français pour l’environnement mondial ( FFEM)
• 13,2 M € de subvention déléguées par l’Union européenne

L’AFD a donc confirmé en 2015 après 2014 un niveau de soutien exceptionnel à la Tunisie qui démontre la qualité de son partenariat initié depuis plus de vingt ans.

Dans le détail, les principaux projets soutenus par l’AFD en Tunisie en 2015 concerne les secteurs suivants :

Energie

Groupe chimique tunisien (GCT) : octroi d’un prêt souverain de 45 M€ en cofinancement avec la Banque européenne d’investissement ( BEI) et l’Union européenne pour le financement du programme de mise à niveau environnementale des sites industriels du Groupe chimique tunisien, accompagné d’une subvention de 300 k€ visant la définition et la mise en œuvre d’une démarche de responsabilité sociale et environnementale du GCT. Le projet a pour objectif de réduire les émissions atmosphériques et les rejets de déchets fluorés dans l’environnement avoisinant (golfe de Gabès) et d’aménager des décharges de déchets phosphatés. D’un montant total de 149,5 M€ : 74M€ de prêt BEI, 21 M€ de financement propre GCT et 10 M€ de l’UE, s’ajoutent aux 45M€ AFD.

Ligne de crédit SUNREF : octroi d’une ligne de crédit bancaire d’un montant de 40 M€ (part AFD) destinée au financement d’investissements d’efficacité énergétique, d’énergies renouvelables et de réduction de la pollution ; accompagnée d’une subvention provenant de la Facilité d’Investissement pour le Voisinage de l’Union européenne. Un premier volet permettra de mettre à la disposition des institutions financières participantes des lignes de crédit assorties de critères d’éligibilité permettant de cibler les investissements « verts ».
Le second volet, financé par l’Union européenne, est composé d’un programme d’accompagnement technique au profit des porteurs de projet, des institutions financières et des agences publiques spécialisées (ANME et ANPE). Le dernier volet également financé par l’UE, permettra de mettre en place un système d’incitations financières sous forme de primes à l’investissement.

Appui au secteur financier


PRCC Clusters : octroi d’un don d’1,7M€ dans le cadre du programme de renforcement des capacités commerciales (PRCC) visant à accompagner la politique nationale de diffusion des clusters en Tunisie. Le financement AFD permettra d’appuyer la phase pilote (sur 10 clusters environ) d’un dispositif national d’appui à l’émergence des clusters en Tunisie en tant que vecteurs de compétitivité, d’innovation et de développement économique local. L’AFD avait accordé en décembre 2014 une première subvention d’1,5 M€ à cet effet.


PNG - 218.9 ko
L’institution de micro-finances Enda

ENDA : octroi d’un prêt non souverain de 10 M€ au bénéfice d’Enda Tamweel (IMF SA filiale d’Enda Inter-Arabe), pour le refinancement du portefeuille destiné à la petite agriculture familiale. La ligne de crédit permettra d’accroître l’offre des prêts agricoles d’Enda dans les régions du Nord-Ouest et Centre-Ouest où l’offre de financement est faiblement disponible, malgré des potentialités en matière agricole. Le projet vise également le renforcement de l’accompagnement des bénéficiaires, assuré au travers de la formation du personnel d’Enda aux techniques d’agriculture et d’élevage en plus des techniques d’octroi du crédit agricole, ainsi que par la présence intervenant en cas de besoin dans les agences rurales.

Eau-assainissement

DEPOLMED : octroi d’un prêt de 60 M€ à l’ONAS avec une garantie de la République tunisienne, en co-financement avec la BEI (financement en cours d’instruction) et une éventuelle subvention de l’UE. DEPOLMED est un Programme d’assainissement contribuant à la dépollution de la Méditerranée. Il s’inscrit dans l’Initiative « Horizon 2020 », qui vise à réduire la pollution en Méditerranée à cette échéance, et consiste à accompagner l’ONAS dans la réalisation d’un programme d’investissement ambitieux en matière d’assainissement des zones côtières. La tranche prioritaire du Programme, objet du présent financement, intègre la réhabilitation et l’extension de 4 stations d’épuration (STEP), et d’environ 420 km de réseaux, 50 stations de pompage et 27 000 boîtes de branchement. Le Programme s’attachera en outre à renforcer les capacités de l’ONAS dans des domaines clefs de sa mission : gestion de projets d’investissement, exploitation et maintenance des infrastructures, contrôle des rejets, assainissement industriel, gouvernance, communication et consultation du public.

Développement rural et agricole

JPEG - 50.4 ko
Eleveur de vaches tarentaises au Nord-ouest tunisien

Territoire ruraux : octroi d’un prêt souverain de 50 M€, assorti d’une subvention de 1.5 M € et d’une contribution en don de 2 M€ du Fonds français pour l’environnement mondial. Ce Programme, porté par le Ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, interviendra dans un premier temps dans les cinq gouvernorats de Bizerte, de Kairouan, du Kef, de Sidi Bouzid et de Siliana. Il ciblera des territoires emblématiques de la Tunisie dite « de l’intérieur », et participera ainsi au rééquilibrage du développement régional. Il a pour objectifs (i) la gestion rationnelle et durable des ressources naturelles vulnérables (eau, sol, couvert végétal), (ii) le développement économique des territoires ruraux et (iii) l’amélioration de la gouvernance du développement territorial. Le Programme s’attachera à développer la fonction d’animation rurale, et conjuguera des actions de préservation et de valorisation économique des ressources naturelles.


Enfin, L’année 2015 a été marquée par l’organisation le 5 novembre 2015, avec la participation très active de l’Ambassade de France, de la conférence débat « changements climatiques et développement : enjeux et solutions », en partenariat avec le ministère tunisien de l’environnement et le Programme National des Nations Unis pour le Développement, dans le cadre de la préparation de la COP21. Cette conférence a connu un grand succès.

Dernière modification : 24/10/2016

Haut de page