Accès à l’emploi des étudiants étrangers diplômés

Le 31 mai 2012, le gouvernement français à officialisé l’abrogation de la circulaire "Guéant/Bertrand", relative à l’accès à l’emploi des étudiants étrangers diplômés.

À cette occasion, le ministère français des Affaires étrangères rappelle son engagement en faveur de la mobilité des étudiants et des chercheurs étrangers vers la France.

JPEG


Étudiants et chercheurs étrangers : une chance pour la France

- L’innovation technologique et la croissance françaises ont de plus en plus besoin de l’apport des meilleurs étudiants et chercheurs étrangers.

- L’intégration d’étudiants et de chercheurs par les universités et centres de recherche français est devenue l’une des conditions de leur visibilité dans les classements internationaux.

- Beaucoup des grandes entreprises - lesquelles réalisent 75 % de leur chiffre d’affaires à l’international - ou des PME françaises dépendent des marchés étrangers et expriment un besoin de recrutement de cadres originaires des pays qu’elles ciblent, mais formés « à la française », dans nos écoles et universités.

- Le réseau diplomatique s’investit particulièrement dans la promotion du système universitaire français, grâce à son réseau de coopération universitaire et scientifique (près de 500 agents), chargé de soutenir les partenariats entre universités françaises et étrangères et de conseiller ou d’orienter les candidats aux études en France (réseau de 175 espaces Campus France dans 108 pays).

- La création de l’opérateur Campus France, fin 2011, traduit une politique volontariste de renforcer l’attractivité de la France en unifiant les fonctions de promotion, d’accueil et de suivi des étudiants étrangers. Il gère les 16.000 bourses que le MAE finance et attribue à des étudiants étrangers sur des critères d’excellence.

JPEG


Des chiffres qui parlent

En 2011, la France se situe au 4ème rang des pays d’accueil des étudiants étrangers (280.000), après les États-Unis (700.000), le Royaume-Uni (340.000) et l’Australie.

Quelques chiffres supplémentaires pour éclairer ce dossier :

- La moitié des 280.000 étudiants étrangers en France sont en master (+16 % sur 5 ans) et en doctorat ( +9 % sur 5 ans).

- En 2011, les 280.000 étudiants étrangers présents en France se répartissent comme suit :

  • Afrique : 45,7 % (dont 24,5 % pour le Maghreb)
  • Europe : 24,8 %
  • Asie/Océanie : 16,1 % (+ 25 % sur 5 ans)
  • Amérique : 8,4 % (plus 30 % sur 5 ans)
  • Proche et Moyen-Orient : 4,9 %

- 70% des étudiants étrangers sont inscrits dans les trois disciplines "cibles" de la politique d’attractivité de la France :

  • sciences politiques, droit, relations internationales ;
  • sciences économiques, gestion, management ;
  • sciences dures et de l’ingénieur.

JPEG


Textes officiels

- Communiqué interministériel annonçant l’abrogation,
- Circulaire du 31 mai 2012,
- Circulaire "Guéant/Bertrand" du 31 mai 2011,
- Création de l’opérateur Campus France,
- Accord tuniso-français sur la gestion concertée des migrations et le développement solidaire (28 avril 2008).

Dernière modification : 04/09/2012

Haut de page