Aide logistique française sur la frontière tuniso-libyenne

La France a affrété des avions qui ont permis de rapatrier entre le 3 et le 7 mars 2011 3.711 immigrés égyptiens en Libye réfugiés dans le sud de la Tunisie.

Le "Mistral", un navire de la marine nationale française, a livré pour sa part 50 tonnes de vivres et de matériel.

JPEG - 57.5 ko
Arrivée du "Mistral" au port de Zarzis

Opération humanitaire "Mistral"

Dans le cadre de l’aide humanitaire au profit des réfugiés à la frontière tuniso-libyenne, le bâtiment de projection et de commandement (BPC) "Mistral" a effectué une escale au port de Zarzis le 7 mars 2011.

JPEG - 82.1 ko
Déchargement de la cargaison

JPEG

En route pour une mission dans l’Océan indien, le navire de la marine nationale s’est détourné de sa route pour livrer 50 tonnes de vivres, couvertures et divers autres moyens qui ont été pris en compte par le Haut Commissariat des Nations unies aux réfugiés (UNHCR), le Secours islamique français et le Croissant rouge tunisien.

JPEG - 81.9 ko

JPEG

JPEG

Le tarissement du nombre de ressortissant égyptiens au poste frontière de Ras Jedir et l’efficacité du pont aérien entre Djerba et Le Caire, auquel participe la France, n’a pas permis d’embarquer les 900 réfugiés que le "Mistral" devait rapatrier à Alexandrie et pour lesquels il avait été mis en condition.

Il reste néanmoins encore 24 heures à proximité des côtes tunisiennes, au cas où la situation se débloquerait, puis reprendra sa route vers une autre mission opérationnelle.


Rapatriement de réfugiés égyptiens par voie aérienne

Dans le cadre de l’aide de la France au rapatriement des réfugiés égyptiens à la frontière tuniso-libyenne, un premier avion affrété par le gouvernement français est arrivé le 3 mars au matin à l’aéroport de Djerba.

L’ambassadeur de France, Boris Boillon, et le consul honoraire de France à Djerba étaient sur place pour coordonner cette opération avec la direction de l’aéroport, l’administration des douanes et la police tunisiennes.

Les gros porteurs aériens ont permis de rapatrier 3.711 Égyptiens, en lien avec les autorités tunisiennes, égyptiennes et le HCR. Six avions ont effectué un total de 21 rotations.

JPEG - 87.5 ko
Premiers départs pour l’Egypte à bord des avions affrétés par la France

Des agents du Centre de crise du ministère des Affaires étrangères et européennes ainsi qu’une équipe médicale de la Croix-Rouge et de l’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires ont assuré la prise en charge des Égyptiens embarqués à bord des avions.

JPEG - 94.4 ko
Arrivée de l’équipe médicale de la Croix-rouge

Ces actions, menées en coordination avec l’Union européenne, répondent aux appels internationaux lancés par le Haut Commissariat pour les réfugiés aux Nations unies (HCR) et par l’Égypte.

L’ambassade de France rend hommage au peuple tunisien pour l’extraordinaire élan de solidarité dont il fait preuve depuis le début de la crise envers les réfugiés en provenance de Libye et salue l’action décisive des autorités tunisiennes pour le bon déroulement des opérations d’évacuation à la frontière.

JPEG - 83.3 ko
JPEG - 96.7 ko
JPEG - 85.3 ko

Dernière modification : 27/02/2012

Haut de page