Avant d’envoyer de l’argent, comparez les coûts

Un outil pratique pour comparer les services bancaires

L’Agence française de développement a mis au point un site internet permettant de comparer le coût et les conditions des transferts d’argent entre la France et 26 pays représentés par une diaspora importante sur le sol français. La Tunisie fait partie des pays pris en considération depuis le début de l’expérience.

L’objectif du service rendu est de donner au public concerné la possibilité de choisir librement et le plus objectivement possible l’établissement financier et le moyen de transférer une partie de son épargne dans des conditions optimales de sûreté, de rapidité et de coût. Ce résultat est garanti par un partenariat avec une quinzaine d’établissements de transfert. Il s’agit également de promouvoir la transparence et la concurrence entre les offres pour faire globalement baisser les prix.

Cette information doit permettre une amélioration des conditions de transfert en incitant les diasporas à utiliser les canaux formels qui offrent des garanties de sécurité et qui facilitent par ailleurs la mobilisation des fonds transférés dans le pays d’origine au service des objectifs de développement.

JPEG


Découvrez le site www.envoidargent.fr

Le site www.envoidargent.fr comporte les informations suivantes :

- Un comparateur des coûts tenant compte du type d’opération choisi et du montant du transfert.

- Une présentation générale des établissements financiers concernés :
- banques, y compris les banques étrangères ayant autorisation bancaire en France,
- sociétés spécialisées de transfert rapide,
- banque postale.

- Une présentation des modes de transfertt et des différents types d’opérations :
- mandat postal,
- compte à compte,
- compte à espèces,
- transferts bancaires SWIFT, etc.

Ces éléments sont donnés à titre d’information et non de publicité.
Des liens internet directs permettent de se renseigner auprès des partenaires financiers.

Au-delà des aspects pratiques, le site envoid’argent.fr constitue une plateforme d’information et d’échange sur tous les thèmes liés aux transferts opérés par les migrants.

JPEG


Pourquoi un Observatoire des coûts pour les transferts d’argent à l’étranger

Les expatriés envoient souvent une partie de leurs revenus à leur famille restée dans leur pays d’origine. Si les transferts peuvent être d’un montant assez faible (évalué en moyenne à 200 €), leur cumul atteint des sommes très significatives par rapport aux économies des pays d’origine.

Ces transferts peuvent être opérés de façon formelle, à travers les établissements bancaire ou des sociétés de transfert agréées de type Western Union, ou, de façon beaucoup plus informelle, de la main à la main.
Le coût pris par les intermédiaires institutionnels et la complexité des procédures pour chaque transfert officiel peut expliquer en grande partie la tentation de passer par des circuits personnels et informels.

Il y a quelques années, le ministère de la Coopération britannique a expérimenté avec succès un système internet de comparaison des coûts officiels et des conditions de transfert entre le Royaume-Uni et les principaux pays d’origine des personnes immigrées. Cette initiative a contribué à informer les intéressés sur les circuits officiels les plus appropriés, ce qui les a encouragés à les utiliser de façon beaucoup plus régulière et systématique. Elle a également incité les institutions financières de la place à adapter et à baisser leurs coûts.

Au vu de cette expérience positive, l’Agence française de développement (AFD) a été chargée en 2007 par le Comité interministériel pour la coopération internationale et le développement (CICID) de mettre en œuvre un "Observatoire des coûts d’envoi d’argent à l’étranger" à l’usage des diasporas en France.

Les pays du G8 se sont engagés à l’Aquila, en juillet 2009, à réduire de moitié le coût moyen des transfert d’argent des migrant d’ici 2014 (de 10 à 5% des montants transférés). Confirmé et élargi aux membres du G20 lors du sommet de Cannes en novembre 2011, cet engagement fait l’objet d’un suivi régulier par la Banque mondiale et d’un fort soutien de la France.

C’est pour atteindre cet objectif que le ministère français des Affaires étrangères finance la nouvelle version du site envoid’argent.fr.

Dernière modification : 28/07/2016

Haut de page