Banque de Tunisie/Banque de France : bilan de deux ans de jumelage

Officiellement clôturé le 27 mai 2013, le jumelage entre la Banque centrale de Tunisie (BCT) et la Banque de France (BF) a contribué à renforcer les outils d’analyse de l’institution tunisienne.


Deux ans d’expertise technique

Pendant deux ans, 67 missions d’expertise technique se sont déroulées au sein de l’institution tunisienne. Dans le même temps, responsables et analystes tunisiens ont été invités à découvrir le fonctionnement des banques centrales européennes à l’occasion de 15 visites d’étude. Sujet central de ces échanges : renforcer les outils utilisés par la Banque centrale tunisienne pour prévoir et cibler l’inflation.

PNG

Un travail de fond a notamment été réalisé sur l’architecture du système d’information de la BCT, permettant d’intégrer et de traiter de nouvelles variables économiques nationales et internationales (5000 variables ont été intégrées à la base de données). Dans la perspective d’améliorer l’information disponible a aussi été lancée une enquête mensuelle portant sur les contrats de prêts et de dépôts de 10 banques opérant en Tunisie.

Les experts ont également planché sur les méthodologies utilisées dans l’élaboration des comptes nationaux et sur des projets de conventions d’échange de données.


Un programme de jumelage financé par l’Union européenne

Financé par l’Union européenne à hauteur de 1,1M€, ce partenariat était l’un des jumelages institutionnels lancé dans le cadre du Programme d’appui à l’accord d’association et du plan d’action voisinage (P3AII). Ce programme européen d’appui aux administrations tunisiennes recouvre des domaines aussi variés que la protection des consommateurs, l’environnement, la santé animale ou encore l’éco-construction...

Lors de la cérémonie de clôture du programme d’appui à la BCT, le 23 mai, les parties tunisiennes, françaises et européennes ont annoncé étudier de nouvelles pistes de collaboration.

Dernière modification : 24/10/2016

Haut de page