La France en Tunisie Ambassade de France à Tunis
fontsizeup fontsizedown

 français  

Accueil » Relations franco-tunisiennes » Actualité économique

Visite de la clinique internationale Hannibal

La clinique Hannibal de Tunis est destinée à devenir l’un des plus importants pôles de santé du Maghreb. Financée en partie par le groupe Agence française de développement (AFD), et inaugurée il y a un an, la clinique bénéficie d’équipements de pointe qui permettent le traitement de pathologies lourdes, pour lesquelles l’offre tunisienne était auparavant très faible.

Le 22 juin, l’ambassadeur de France Boris Boillon a visité une partie des locaux, accompagné par le directeur de l’AFD, Cyrille Berton, et guidé par une équipe de médecins.

JPEG - 82.4 ko
Boris Boillon, dans le pôle radiologie de la clinique Hannibal

Une plateforme médicale complète

Avec 180 lits, la clinique Hannibal est la plus importante clinique de Tunisie en termes de capacité. Pour les soins et les examens relativement classiques comme la radiologie ou la gynécologie, la clinique se place dans une démarche de qualité : « Nous avons divisé la clinique en blocs spécialisés, puis au sein de chaque bloc nous avons cherché des médecins et des équipements pour créer de sous-spécialités et avoir ainsi des expertises plus pointues dans chaque sous-domaine », explique l’un des docteurs.
La clinique se caractérise aussi par une large place réservée à la cardiologie, en particulier dans son volet prévention, avec la création du premier centre de réadaptation cardiaque. Elle se veut également en pointe sur les questions de dépistage et de soins du cancer, en s’appuyant sur des équipements uniques dans le pays.
Enfin, Hannibal est la première clinique de médecine nucléaire en Tunisie.

JPEG - 84.2 ko
Certains des équipements de la clinique sont uniques en Tunisie

Le docteur Zaguia, pdg, explique qu’en dehors de la clinique proprement dite, l’ambition est de créer un véritable “hub” médical, une plateforme rassemblant toutes les composantes de la médecine. En face du bâtiment, un immeuble doit accueillir une cinquantaine de cabinets médicaux, auxquels s’ajoutent des laboratoires d’analyses et bien sûr des équipements d’accueil et de restauration. But de l’opération : que le malade puisse bénéficier d’un parcours de soins complet dans un seul et même lieu.


Pour les malades, un besoin national, voir international

Partenaire du projet, l’AFD a insisté sur la dimension novatrice du pôle, le premier de ce type dans un pays du Maghreb. Ce projet a suscité l’ intérêt de l’AFD dans la mesure où il répond à une demande réelle des malades dans le pays. Avant, pour certaines pathologies, les Tunisiens étaient obligés de se rendre à l’étranger. Aujourd’hui, le mouvement s’inverse, puisque la nouvelle clinique attire des patients étrangers.

JPEG - 85.7 ko
L’ambassadeur avec les docteurs Zagia, Jerbi et Mahjoub.

Boris Boillon a salué l’ambition d’un projet capable de faire rayonner la Tunisie dans le domaine médical. Il a aussi invité les médecins à continuer leurs échanges avec leurs homologues français, suivant en cela une une longue tradition de coopération.
Beaucoup de médecins qui exercent à Hannibal ont d’ailleurs parfait leurs parcours d’études dans de grands établissements français.


Lire aussi

Précédentes visites de l’ambassadeur Boris Boillon dans des entreprises :

- Visite du domaine Shadrapa
- Boris Boillon visite "Aquaculture tunisienne"
- Sagemcom Tunisie : électronique de pointe
- Boris Boillon chez Total Tunisie
- Entreprises françaises dans la ZI de M’ghira
- Élevage : synergie entre le tunisien Poulina et le français Ceva
- Hammam Zriba : des entreprises françaises qui embauchent
- Boris Boillon visite une boulangerie industrielle


publié le 7 novembre 2013

Forum francophone des affaires

Des idées, de l’information,
sur le site du Forum francophone des affaires

Liens utiles

Facebook Twitter Google+ Storify Youtube Dailymotion Flickr RSS