Rencontres dans le gouvernorat de Médenine

Les 20 et 21 juin 2012, l’Ambassadeur de France s’est rendu dans le gouvernorat de Médenine, dans le sud du pays. Rencontre avec les autorités, les acteurs économiques, la société civile : découvrez son programme pas à pas.

JPEG - 99 ko
Boris Boillon avec les ramasseuses de palourdes de Djerba

Rencontre avec le gouverneur

À son arrivée à Médenine, Boris Boillon a été reçu par le gouverneur, M. Hamadi Mayara, en présence de Mohieddine Ben Aoun, le maire de la ville.
Avec eux, l’Ambassadeur a fait le point sur la situation économique de la région. Ils ont évoqué les difficultés qu’elle traverse, notamment en terme d’emploi, mais ils ont aussi relevé ses atouts : sa localisation stratégique, à proximité de la Libye, ses infrastructures touristiques et la richesse de son patrimoine architectural et de son artisanat.

_Les représentants des différentes coopérations conduites par l’ambassade de France accompagnaient Boris Boillon. Le culturel, l’économique, la formation professionnelle ou encore la coopération décentralisée, chacun a pu faire un point sur les projets existants et lancer de nouvelles idées de partenariat.

Il a notamment été question des échanges entre Médenine et le conseil général de l’Hérault ainsi que de la venue d’un conseiller agricole pour discuter avec les acteurs locaux de la valorisation de l’huile d’olive produite dans le gouvernorat.


Inauguration d’une micro-entreprise à Médenine

Accompagné du gouverneur et du maire, l’ambassadeur a participé à l’inauguration d’un atelier de réparation de matériel de climatisation, un projet monté en partie grâce à des financements de l’État français.

En savoir plus sur l’inauguration et les micro-projets soutenus par la France

JPEG - 87.1 ko
L’ambassadeur et le gouverneur de Médenine écoutent les explication d’un jeune entrepreneur

Déjeuner débat : tourisme, environnement et patrimoine

À l’invitation de l’Association pour le développement durable et la coopération internationale de Zarzis, l’ambassadeur a rencontré plusieurs acteurs de la sphère associative et touristique dans la région : le directeur régional de la culture de Médenine, le directeur régional du tourisme de Tataouine, l’association SANAD de protection et d’encadrement des jeunes de Zarzis, l’Association de sauvegarde de l’ïle de Djerba, l’Association du développement durable de Médenine et enfin l’Association d’action civile de Benguerdane.

La rencontre a eu lieu dans un ksour (village fortifié berbère), l’une des curiosités de la région.

JPEG

Les discussions ont essentiellement porté sur la valorisation du patrimoine touristique et le rôle des associations. Au delà du tourisme balnéaire, qui concerne l’île de Djerba et la zone de Zarzis, l’ensemble des acteurs admet la nécessite d’orienter une partie des flux touristiques vers l’intérieur des terres. Villages fortifiés, artisanat original, spécificités culinaires, la région a le potentiel pour s’orienter vers un tourisme écologique, durable, en phase avec la population locale.

En savoir plus sur le patrimoine de la région et les pistes de coopération envisagées


Visite d’un centre de formation professionnelle en construction

Accompagné d’experts de l’Agence française de développement, qui suivent de près le projet, l’ambassadeur s’est rendu sur le chantier du Centre de formation aux métiers de la soudure et de la construction métallique. Celui-ci est situé à quelques kilomètres au nord de Médenine.

Dans une région particulièrement touchée par le chômage, soutenir ce type de projet est l’une des priorités des financements du développement solidaire mobilisé par la France. Objectif : former près de 500 diplômés par an. Dans ce domaine, les entreprises de la région sont particulièrement demandeuses en personnel bien formé.

En savoir plus sur le centre de formation professionnelle et ses objectifs

JPEG - 107.4 ko
Sur le chantier du centre de formation aux métiers de la soudure et de la construction métallique.

Rencontre avec des ramasseuses de palourdes

À Ajim, au sud de Djerba, Boris Boillon a rencontré les membres du groupement des ramasseuses de palourdes. Soutenu par la France et le conseil général de l’Hérault, ce groupement vient en aide à des femmes dont les conditions de travail sont particulièrement rudes.

Découvrir ce que ce groupement change pour ces femmes


Visite culturelle à Houmt Souk

Dans la principale ville de l’île de Djerba, l’ambassadeur a visité le souk et les ateliers d’artisans locaux.
Quelques mois après son déplacement à la synagogue de la Ghriba, il a visité une exposition de jeunes photographes locaux mettant en lumière l’important pèlerinage juif qui a lieu chaque année sur l’île. À Djerba coexistent pacifiquement plusieurs communautés. L’’île est connue pour son ouverture culturelle.

En voir davantage sur la visite d’Houmt Souk

JPEG


Rencontre avec la communauté française

Accompagné de la consule générale Martine Gambard-Trébucien et du consul honoraire basé à Djerba, Skander Ali Ben Gacem, l’ambassadeur a rencontré une partie de la communauté française installée dans la région.
Dans son intervention, Boris Boillon a exprimé sa confiance dans le processus démocratique dans lequel le pays est engagé. Il s’est également montré rassurant concernant la sécurité dans les zones touristiques, notamment à Djerba, une île particulièrement calme.

Au cours des échanges avec les Français, l’ambassadeur et les membres du consulat ont aussi pris connaissance des difficultés que peuvent parfois rencontrer les étrangers installés dans la région, en particulier dans le secteur immobilier.


Visite de micro projets installés Zarzis

Après la visite de l’atelier de réparation en climatisation, l’ambassadeur s’est penché sur d’autres micro-projets soutenu par la France : un cybercafé, une pizzeria et une barque de pêcheur.

À la différence du premier, tout juste inauguré, ces trois micro-projet existent depuis plusieurs mois. Leurs viabilité semble désormais assurée. En tout, une quinzaine d’emplois ont ainsi été créés.


Déjeuner avec des acteurs du monde économique

Aux côté de représentants de l’AFD et du service économique de l’ambassade, Boris Boillon a mené un déjeuner de travail avec des décideurs de la région de Zarzis : Kamel Lehidheb, le maire de la ville, Attia Larayedh, responsable du parc d’activité économique ainsi que plusieurs chefs d’entreprises.
Ces dernières années, l’activité économique de la région s’est renforcée notamment grâce à l’implantation de zones d’activités attractives pour les entreprises tunisiennes mais aussi pour les sociétés étrangères.
Les infrastructures, la logistique et la localisation de la région constituent un atout aux yeux des entrepreneurs, qui soulignent l’importance de l’aéroport de Djerba ainsi que la croissance de la zone portuaire de Zarzis. La proximité avec le marché libyen, mais aussi avec les zones d’extraction pétrolières algériennes peuvent aussi constituer un facteur d’attractivité pour certains secteurs.
Enfin, Alain Vandenjerkhof, entrepreneur français, a souligné la rapidité et l’efficacité du "guichet unique" mis en place par la zone d’activité économique de Zarzis.

Chantiers à venir pour les autorités : renforcer la compétitivités des PME, mettre l’accent sur la formation professionnelle et communiquer, à l’international, pour mieux faire connaitre les atouts de la région. Autant de champs d’action pour lesquels la coopération française poursuivra son appui à la Tunisie, à travers l’AFD, le service économique, Ubifrance ou encore en s’appuyant sur la coopération décentralisée encouragée par l’IFT.

Lire aussi

L’Ambassadeur en visite dans les gouvernorats de Bizerte, Sfax, Sousse, Kairouan, Nabeul.

Soutien à l’artisanat dans les régions :
- "Artisanat, savoir faire et solidarité"
- Rencontre avec les artisanes de Menzel Bourguiba

Formation professionnelle : voir le centre de Kabaria - Ibn Sina (secteur du bâtiment), un centre dans le domaine de la mode, le soutien apporté par l’AFD, ainsi que les six projets conduits par l’Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA).

Dernière modification : 30/06/2016

Haut de page