Boris Boillon visite une boulangerie industrielle

Le vendredi 20 janvier 2012, Boris Boillon a visité le site de production d’une boulangerie industrielle : la COGEPA El Koucha, qui a bénéficié d’un crédit français pour répondre à une demande en plein essor. 130.000 euros empruntés à des conditions avantageuses ont servi à financer de nouveaux équipements, importés de France.

JPEG - 77.5 ko
Boris Boillon et Paul Albert Memmi, pdg de la COGEPA

M. Paul Albert Memmi est fier de présenter son usine. Des ouvriers de haut niveau, des chaînes de production de dernière génération, le choix des matières premières ont permis à l’entreprise de satisfaire les exigences de sa clientèle. Partageant un croissant avec l’Ambassadeur, Paul Albert Memmi revient sur les étapes de son succès.

JPEG - 67.9 ko
"Consomme tunisien" indique l’affiche fixée au mur.

Un savoir faire venu de France

Créée en 1980, la COGEPA est la première boulangerie industrielle de Tunisie. Dès son ouverture, elle lance dans les supermarchés, à l’époque peu nombreux, un rayon boulangerie composé de baguettes, de pains spéciaux à la française et de viennoiseries emballées en sachet.

À son ouverture. La COGEPA a financé la formation sur place de tout le personnel technique par un boulanger français qui est resté un an et demi. Aujourd’hui encore, elle bénéficie de l’assistance de boulangers français (trois à quatre missions par an) et du soutien technique d’AIT, leader français des fabricants d’ingrédients et d’améliorants de boulangerie.

JPEG - 78.2 ko
Boris Boillon avec le responsable logistique de l’usine.

Le pari de la grande distribution

Paul Albert Memmi opère un tournant au milieu des années 2000, en pariant sur la grande distribution. Il lance, pour la première fois sur le marché tunisien, du pain précuit pour terminaux de cuisson (Monoprix d’El Manar en août 2005). En l’espace de sept ans, près de 45 terminaux de cuisson sont ouverts dans tout le pays. La gamme s’étend vers des produits typiques de la boulangerie française (baguette tradition, bannette, pain aux céréales, pain de seigle et viennoiserie pur beurre surgelée, cuite sur place) et connaît un grand succès auprès des consommateurs tunisiens.

Aujourd’hui, l’effectif de la COGEPA s’élève à près de 100 employés. La société possède une flotte de 14 véhicules qui livrent, en frais et en surgelé, sur tout le territoire national : Bizerte, Béja, le Kef, Kairouan, Nabeul, Sousse, Kantaoui, Mahdia, Msaken, Sfax et Medenine. Le pari est gagné.

JPEG - 80.8 ko
Boris Boillon et Paul Albert Memmi visitent les chaînes de production.

Des équipements financés grâce à une ligne de crédit française

Le directeur invite Boris Boillon à le suivre du côté de la production. Tous deux enfilent une combinaison anti-poussière pour pénétrer dans les laboratoires. L’entrepreneur présente ses équipements, surtout les plus récents : une ligne de fabrication Mérand, fleuron de la boulangerie française. Celle-ci a été financée grâce à un crédit français de 130.000 euros, dans le cadre de la convention de prêt de 40 millions d’euros du 2 octobre 2009 pour les PME/PMI tunisiennes.

Tandis que les employés posent au coté de l’Ambassadeur, M. Memmi explique le fonctionnement de la machine, capable de produire 2000 baguettes par heure.

JPEG - 79.5 ko
Boris Boillon avec les techniciens du site.

« Pour ce genre d’investissement lourds, rentables à long terme, c’est vraiment une chance d’avoir pu bénéficier des crédits français. Ce n’est pas seulement que les taux sont inférieurs à ceux du marché ; c’est surtout que le contrat prévoir une période de grâce tout à fait exceptionnelle de six ans ! ».

Pour 2012, M. Memmi prévoit l’achat de nouveaux équipements, ainsi que la création d’un laboratoire de pâtisserie française et d’une ligne de surgélation.

JPEG - 78.3 ko

La boulangerie : un métier qualifié

Il est à noter qu’une action de formation dans le secteur de la boulangerie a été décidée en juin 2011, pendant la visite de M. Frédéric Lefebvre, secrétaire d’État auprès de la ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services, des Professions libérales et de la Consommation : Pendant l’été 2011, 15 formateurs tunisiens sont partis en formation dans le domaine de la boulangerie pâtisserie, au Campus de Bobigny.

JPEG - 79 ko

Dernière modification : 24/10/2016

Haut de page