Centenaire de la traversée de la Méditerranée en avion

Le 23 septembre 1913, l’aviateur français Roland Garros parvient à effectuer un vol sans escale entre Fréjus, sur la Côte d’Azur, et Bizerte. Un véritable exploit à une époque où l’on s’oriente à la boussole. Parti avec 200 litres d’essence, il ne lui en reste que 5 lorsqu’il se pose à Bizerte.

JPEG - 59.7 ko
Roland Garros à son arrivée à Bizerte, après 7h de vol sans escale.

Un nouvel exploit pour rendre hommage à Roland Garros

Le 22 juin prochain, dans le cadre du centenaire de la traversée de la Méditerranée par l’aviateur Roland Garros, un avion français MCR-4S, a effectué un vol sans escale, de plus de 1600 km, entre la base aérienne Sidi-Ahmed de Bizerte et l’aéroport international du Bourget.

Deux pilotes se sont relayés pendant les 8 heures de vol, dans des conditions météorologiques parfois délicates. Ils se sont finalement posés en ouverture des démonstrations des avions de combat et de ligne du 50ème Salon international de l’air et de l’espace, devant plus de 100.000 personnes.

JPEG - 66.3 ko
Le MCR-4S qui a relié Bizerte au Bourget le 22 juin 2013.

La construction de l’avion MCR-4S constitue aussi un petit exploit en soit : l’appareil a été construit par des jeunes âgés de 16 à 22 ans, issus de l’apprentissage, de l’université et de l’enseignement supérieur spécialisé. Le projet a été porté par l’association "L’Aérienne du Choletais", en partenariat avec de nombreuses institutions civiles et militaires et avec le soutien du président de la République François Hollande.
"C’est là une occasion hors du commun de mettre en avant le travail d’une jeunesse qui n’aura pas ménagé ses efforts pour faire voler l’oiseau !" se réjouit l’association.


Bizerte au rendez-vous de la mémoire

L’avion était arrivé à Tunis le 20 juin 2013, en provenance de l’aérodrome de Cholet où Roland Garros passa son brevet de pilote en juillet 1910. Il a ensuite rejoint la Base aérienne de Bizerte grâce au soutien de la Force aérienne tunisienne.

Dans l’après-midi, la municipalité de Bizerte avait programmé une visite de la place Roland-Garros ainsi qu’une conférence, dans la grande salle de la mairie.

"Au-delà de notre vol, nous tenons à remercier tout particulièrement l’accueil des autorités civiles et militaires tunisiennes à notre égard" ont témoigné les pilotes et leur équipe.
"Cela a ainsi permis de nouer des contacts de haut niveau et d’envisager très sérieusement des projets ensemble".

PDF - 756.2 ko
Victime d’une avarie moteur, Roland Garros se détourne vers Ajaccio (Corse) avant de décider de continuer (cliquez pour agrandir l’image).

Dernière modification : 30/06/2016

Haut de page