Centre de formation professionnelle de Kabaria - Ibn Sina

Le 2 avril 2009, à l’occasion d’une visite en Tunisie, le ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire a posé la première pierre du centre de formation professionnelle de Kabaria / Ibn Sina, dans la banlieue sud de la capitale.

Spécialisé dans les métiers du bâtiment et des travaux publics, le centre est financé par la France dans le cadre de l’Accord de gestion concertée des migrations et de développement solidaire signé le 28 avril 2008.

JPEG
M. Éric Besson s’apprête à poser la première pierre,
en compagnie de M. Hatem Ben Salem,
ministre tunisien de l’Éducation et de la Formation.


Le secteur du bâtiment en Tunisie

Le secteur du BTP représente 7% du PNB tunisien, au 4ème rang après le textile, l’industrie agroalimentaire et l’agriculture. Il emploie 50.000 salariés auxquels viennent s’ajouter 200 000 travailleurs occasionnels ou individuels. 36% des entreprises se situent dans la région de Tunis.

Le secteur de la construction connaît une croissance marquée, entretenue par des projets de grande envergure. Aux vastes projets identifiés dans l’immobiliers s’ajoutent des projets d’infrastructures programmés par le XIème Plan de développement (2007-2011) : un port en eau profonde à Enfidha, un aéroport dans la même zone, deux centrales électriques, deux cimenteries, les projets de dépollution de Sfax et de Gabès, des tronçons autoroutiers dans le Sud et le Nord-Ouest.


Centre de formation professionnelle de Kabaria - Ibn Sina

La construction du centre sectoriel de formation professionnelle (CSFP) spécialisé dans les métiers du bâtiment et des travaux publics, dont le montant est estimé à 13 MDT, fait partie des projets inscrits dans l’Accord de gestion concertée des migrations et de développement solidaire signé le 28 avril 2008 entre l’État français et l’État tunisien. Dans la mesure où il est considéré comme prioritaire par les autorités tunisiennes, le ministère français de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire a immédiatement mis en place les crédits nécessaires à sa réalisation.

L’objectif du projet est de favoriser l’emploi et l’insertion des jeunes par le renforcement du dispositif de formation professionnelle et l’amélioration de l’adéquation entre la demande et l’offre d’emplois. Le projet financera la conception et la construction du centre à tous les niveaux : études, construction, équipement, ingénierie de formation, formation des formateurs, mise en place de la gouvernance du centre. Le centre disposera de 720 postes de formation correspondant à un flux annuel minimum de 1200 apprenants.

L’accent sera mis sur l’innovation du point de vue des techniques de construction pour répondre aux nouvelles exigences en termes d’efficacité énergétique, de respect de l’environnement et de normes architecturales. La focalisation des formations sur des compétences innovantes et marginales en Tunisie permettra de fournir aux entreprises les compétences nécessaires pour répondre aux besoins créés par les grands chantiers immobiliers en cours et constituera un attrait pour les investisseurs étrangers.

Le projet permettra ainsi :

- de développer de nouveaux métiers répondant aux normes internationales (matériaux et techniques innovantes de construction, prise en compte des contraintes énergétiques et environnementales, métiers annexes comme la domotique ou les techniques d’ascenseurs) ;

- de contribuer à l’amélioration de la compétitivité des entreprises tunisiennes ;

- de garantir une meilleure adéquation quantitative entre l’offre et la demande de main d’œuvre. Cette adéquation est recherchée non seulement par la Tunisie mais également par les pays du pourtour méditerranéen. Le projet permettra ainsi de renforcer l’emploi en Tunisie et de promouvoir des migrations "circulaires" de travail sur tout le pourtour méditerranéen.

La démarche suivie s’articule autour de la systématisation de l’approche par compétences, de la formation en alternance et du partenariat avec le monde professionnel. Ce partenariat est double : il se concrétise par un partenariat public/privé établi entre le ministère tunisien de l’Éducation et de la Formation et les branches professionnelles tunisiennes ainsi que par des protocoles de coopération signés entre les branches tunisiennes et leurs homologues françaises.

Les entreprises, par l’intermédiaire de leurs organisations professionnelles seront donc impliquées dès la conception du centre, pendant sa construction et dans sa gouvernance, ce qui est un gage de meilleure insertion des jeunes dans le monde professionnel.


Le site "Ibn Sina"

"Ibn Sina" est le nom historique du quartier de Kabaria.

Le site proposé par les autorités tunisiennes est un terrain appartenant au domaine public, actuellement inoccupé.

Il est limitrophe d’un collège / lycée, ce qui permet une articulation de fait entre éducation dans le système général et formation professionnelle initiale et continue.

Situé dans une zone populaire fortement peuplée, il est desservi par les transports en commun.


Réhabilitation du Centre de formation professionnelle de Menzel Bourguiba

Les projets de développement solidaire ayant pour objectif de renforcer la capacité de formation professionnelle dans des métiers dits "porteurs", il est également prévu de prendre en charge la réhabilitation, l’équipement et la mise à jour des volets immatériels du centre sectoriel de Menzel Bourguiba spécialisé dans les métiers de la construction métallique.

L’innovation dans les métiers du bâtiment et le développement de compétences répondant aux besoins exprimés par les grands chantiers impliquent un essor des métiers liés à la construction métallique. Cela passe par une offre de formation de haut niveau mais également par un cadre de certification permettant de valider les qualifications selon des standards internationaux, ce qui militera en faveur de la migration circulaire.

Des partenariats avec l’Institut français de soudure ont été établis dans le but de placer l’offre de formation à un niveau reconnu internationalement.

Dernière modification : 09/03/2010

Haut de page