Christiane Taubira en visite à la Kasbah

Mme Christiane Taubira, ministre de la Justice, a fait une visite en Tunisie les 17 et 18 septembre 2015. Elle a été reçue par le chef du Gouvernement, M. Habib Essid

JPEG

Déclaration de Mme Taubira à la sortie de l’entretien :

« J’ai été reçue par le chef du Gouvernement qui a exprimé son attachement à la relation entre la France et la Tunisie et son souci de consolider l’amitié franco-tunisienne. Compte tenu des responsabilités qui m’incombent et qui incombent au ministre tunisien de la Justice, nous avons consacré l’essentiel de cet entretien à la question de la coopération juridique et judiciaire entre nos deux pays, à la nécessité de renforcer cette coopération et de rendre nos relations encore plus efficaces sur toutes les questions de droit commun.

Sur la question du terrorisme, que nous soyons de plus en plus en capacité d’échanger les informations dont nous disposons, de faire en sorte que nos services respectifs soient le mieux armés face à ce terrorisme qui est transfrontalier, international, qui contrôle des territoires, qui a des moyens logistiques, militaires et financiers extrêmement importants et qui met en cause nos systèmes démocratiques et les valeurs sur lesquelles sont fondées ces systèmes. Il est important que, nous-mêmes attachés à nos systèmes démocratiques, attachés à notre État de droit, nous soyons en capacité de riposter, d’être efficaces pour arrêter ce terrorisme, pour le prévenir, l’anticiper, le combattre, pour combattre ses chefs et pour faire en sorte qu’ils ne disposent pas d’un terreau de jeunes qui vont combattre et qui parfois frappent dans leur propre pays.

JPEG

Nous voulons être efficaces et c’est dans le cadre du renforcement de cette coopération entre nos deux pays, à travers notamment nos ministères de la Justice, que cette amitié franco-tunisienne va se développer. Cet entretien avec le chef du Gouvernement a principalement pour vocation de donner un caractère encore plus officiel à cette coopération, pour que nous puissions mobiliser nos institutions respectives. Et nous pourrons procéder prochainement à l’évaluation de cette coopération renforcée.

L’accord administratif que nous venons de signer va renforcer le cadre que nous avions déjà mis en place. Donc, la volonté politique est là. L’autorité du chef du Gouvernement couvre cette coopération et le travail que nous allons faire entre nos ministères permettra à nos peuples respectifs de savoir à quel point nous veillons sur leur sécurité, mais aussi à quel point nous sommes attachés au respect et à la défense de leurs libertés. »

JPEG

Dernière modification : 03/02/2016

Haut de page