Cinq nouveaux mots pour les TIC dans la langue française

JPEG

Le français constitue, avec l’anglais, la seule langue parlée sur les cinq continents. Cette universalité est un gage de dynamisme et de vivacité. Il est donc essentiel que les centaines de milliers de locuteurs français puissent nourrir le grand laboratoire francophone de leurs innovations linguistiques.


Objectifs du concours "Francomot"

L’objectif de ce concours ludique, proposé aux élèves et aux étudiants par le secrétaire d’État chargé de la Coopération et de la Francophonie Alain Joyandet, consistait à trouver des substituts aux anglicismes trop fréquemment utilisés pour désigner des outils liés aux nouvelles technologies.

Il fallait donc trouver des traductions françaises innovantes pour les cinq mots suivants :

- "chat",
- "talk,
- "tuning",
- "buzz"
- "newsletter".

Le jury était composé des auteurs interprètes MC Solaar et Sapho, de Marie-Christine Saragosse (TV5Monde), d’Henriette Martinez (députée) et de Louis Duvernois (sénateur).

La remise des prix, présidée par Alain Joyandet, a eu lieu le 30 mars 2010. Les lauréats partiront pour un stage d’une à deux semaines dans le réseau culturel français, à Rabat, Bucarest, Dakar, Beyrouth, Québec ou encore Phnom Penh.

- Lire le discours d’Alain Joyandet
- Prendre connaissance du règlement du concours


Trouvailles des participants

Pour remplacer le terme "tuning", les participants ont proposé "autodéco", "persauto" ou encore "revoiturage". Le Jury a retenu le mot d’un jeune étudiant en journalisme de Lyon : "bolidage".

Pour le mot "chat", "claverbiage", "cybercommérage" ou "toilogue" ont été suggérés. Le jury, partagé, a retenu deux mots ex aequo, proposés par des étudiants de l’IEP et de sup-de-co Bordeaux : "éblabla" et "tchatche".

Le 3ème mot à traduire était "buzz", et plutôt que "bruip", "ibang" ou "réseaunance", le jury a choisi le mot "ramdam" suggéré par une étudiante de l’université d’Aix-Marseille.

En ce qui concerne "newsletter", les participants ont inventé des mots comme "ouzlettre", "inforiel" ou "journiel". Le jury a retenu "infolettre", idée d’un étudiant en master d’études européennes à l’université de Cergy.

Enfin, pour "talk" qui qualifie une émission-débat, les mots "causerie", "parlage" et "débatel" ont été envisagés. Finalement, le jury a retenu le mot d’un élève ingénieur des Arts et Métiers à Paris : "débat".

Dernière modification : 10/08/2016

Haut de page