Circulation des personnes entre la Tunisie et la France

Dynamisme des échanges

La force des liens historiques et culturels entre la Tunisie et la France, ainsi que le dynamisme des échanges de tous ordres entre les deux pays, font de la circulation des personnes un domaine important de la relation bilatérale.

La présence d’une importante communauté tunisienne et franco-tunisienne en France (plus de 500.000 personnes) génère également une forte demande en matière de déplacements personnels et familiaux.

La politique mise en œuvre en matière de circulation des personnes et de délivrance de visas s’inscrit dans ce cadre. Elle vise à accompagner les relations de toutes natures entre les deux pays et à favoriser la circulation des acteurs et des compétences qui contribuent au dynamisme de ces relations, tout en respectant la réglementation en vigueur dans l’espace Schengen.

Le Consulat général de France en Tunisie inscrit naturellement son action dans l’esprit de l’accord franco-tunisien du 28 avril 2008 relatif à la gestion concertée des flux migratoire et au développement solidaire. Cet accord a été ratifié par la Tunisie et la procédure de ratification est en cours du côté français.


Traduction dans la délivrance des visas

L’évolution des données statistiques traduit une politique d’ouverture dans le respect des dispositions réglementaires.

Pour des raisons historiques, mais aussi de proximité géographique et culturelle, la France est de loin le pays de l’espace Schengen le plus sollicité en Tunisie en matière de demandes de visas. La demande reste très soutenue (82.848 dossiers en 2007, 87.869 en 2008) et le taux de refus, inférieur à 10%, est exceptionnellement bas. En règle générale, le délai moyen d’obtention d’un visa est de 24 heures à compter du dépôt du dossier.

La proportion de visas de long séjours (étudiants, conjoints de Français, travailleurs saisonniers, visas professionnels…) est passée de 28 à 33,66% en cinq ans.

En ce qui concerne les visas de court séjour, qui permettent de demeurer jusqu’à trois mois sur le sol français, on notera que plus de 34% des bénéficiaires obtiennent un visa de circulation permettant de voyager sans contrainte ni limitation de fréquence pendant une période d’un à cinq ans (dans les limites de la validité du passeport tunisien).

Dans un contexte où l’offre française en matière d’enseignement supérieur demeure très attractive, le nombre de visas d’études permettant à de jeunes tunisiens de poursuivre leurs études en France a fortement progressé, passant de 1.900 en 2002, à 3.200 en 2008. Depuis juin 2005, l’espace "CampusFrance Tunisie" accompagne les étudiants tunisiens dans leurs démarches en mettant à leur disposition une information de qualité sur les filières de formation en France et en les aidant à valoriser leur profil tout en vérifiant la cohérence de leur projet de formation.

Les premières cartes "compétences et talents", autorisant des professionnels à travailler en France pendant une durée maximale de six ans et leur permettant d’y séjourner avec leur famille, ont été délivrées dès décembre 2007.


Accueil des demandeurs de visa

Depuis deux ans et par phases successives, d’importants travaux ont été réalisés au service des visas pour améliorer l’accueil et permettre une plus grande fluidité dans la circulation des usagers : réalisation d’une salle spacieuse pour l’accueil du public, rénovation et création de nouveaux guichets.

Le Consulat général de France à Tunis se propose maintenant de mettre en place dans les mois qui viennent un dispositif qui fera disparaître la file d’attente formée chaque jour dans la rue, devant le service des visas.


Mise en place du visa biométrique

À l’instar de ce que de nombreux pays pratiquent déjà, les pays de l’espace Schengen ont décidé de délivrer des visas bio-métriques. Ces derniers garantissent la sécurité du titulaire du passeport en le protégeant contre le risque d’usurpation d’identité, en cas de perte où de vol du document.

Le visa biométrique est délivré à l’issue d’une procédure simple qui comporte une prise de photo et d’empreintes digitales.

Déjà appliquée par la France dans plusieurs pays, cette procédure sera prochainement généralisée au sein du Consulat général de France à Tunis où elle est déjà en vigueur depuis le 5 janvier 2009 pour les visas de long séjour (étudiants, conjoints de Français…). Tous les demandeurs de visas devront alors se présenter en personne aux guichets du Consulat général.

Dernière modification : 13/10/2016

Haut de page