Commémoration du 8 mai 1945

Cérémonie du souvenir

À l’occasion du 66ème anniversaire marquant la fin de la Seconde Guerre mondiale, une cérémonie à la mémoire des combattants de toutes les guerres tombés au champ d’honneur a eu lieu le dimanche 8 mai 2011 à 11h, au cimetière musulman de Haffouz, dans le gouvernorat de Kairouan.

JPEG - 49 ko
Cliquez pour visiter le cimetière de Haffouz

La cérémonie organisée par l’ambassade de France en Tunisie était présidée par M. Michel Tarran, ministre-conseiller près l’ambassade de France en Tunisie. Elle s’est déroulée en présence de vétérans tunisiens de l’armée française, avec la participation de militaires français et tunisiens.


Allocution de M. Michel Tarran

« Messieurs les représentants des autorités civiles et militaires tunisiennes,
Messieurs les attachés de défense,
Messieurs les anciens combattants,
Mesdames et Messieurs,

En l’absence de l’Ambassadeur, qui a dû quitter la Tunisie pour quelques jours, l’honneur me revient de présider cette cérémonie, par laquelle nous commémorons aujourd’hui à Haffouz, dans ce cimetière militaire hautement symbolique, le 66ème anniversaire de la fin du second conflit mondial. C’est avec une certaine émotion que je le fais en cette année 2011, si importante dans l’histoire contemporaine de la Tunisie.

JPEG - 42.6 ko
Discours prononcé par le représentant de l’ambassadeur de France en Tunisie, M. Michel Tarran...

Comme tous les ans, bien sûr, en rendant hommage à cette occasion aux 317 tirailleurs musulmans de l’Armée d’Afrique inhumés ici, nous témoignons notre reconnaissance aux soldats d’Afrique et particulièrement aux 45.000 soldats de Tunisie qui ont lutté avec les forces alliées contre la barbarie nazie et pour la liberté.

Mais cette année plus particulièrement, nous nous souvenons de l’appel du 8 août 1942 du futur président Habib Bourguiba qui, convaincu, comme le Général de Gaulle, de la défaite future des forces de l’axe et de l’obligation de choisir l’honneur et la dignité, demanda à ses compatriotes tunisiens de rejoindre les troupes de la France libre et des puissances alliées dans leur combat pour la liberté. Ce combat pour la liberté, les Tunisiens l’ont continué au-delà de 1945 et en ont écrit une nouvelle page remarquable en 2011.

La terre de Tunisie et la terre de France gardent la mémoire du sacrifice des tirailleurs tunisiens et les cimetières où ils reposent sont nombreux sur le sol français. Je ne puis m’empêcher, à ce propos, de souligner que ces combattants tombés au champ d’honneur, à la fois croyants musulmans et soldats français, ont apporté et continuent d’apporter par leur sacrifice suprême la plus belle réponse qui puisse être aux questions qui se posent parfois sur l’intégration des musulmans dans la société française.

Le rôle déterminant de ces soldats tunisiens au sein de l’armée française participe sans aucun doute au ciment de ce lien particulier et fort qui s’est tissé tout au long de l’histoire entre nos deux peuples. Ce lien impose à la France des obligations à l’égard de la Tunisie.

C’est pourquoi, la France, comme l’a rappelé Monsieur Alain Juppé, ministre d’État et ministre des Affaires étrangères, lors de son récent passage, est totalement solidaire de la Tunisie dans cette période où elle a ouvert une nouvelle page de son histoire qui lui vaut admiration et respect dans le monde entier. La France, en mobilisant ses propres capacités et celles de l’Union européenne, apportera son appui entier à la Tunisie afin que soient réunies les conditions socio-économiques les plus favorables possible à son essor et à la réussite des réformes fondamentales en cours.

S’il n’y a pas de bonheur sans liberté, le peuple tunisien vient de prouver qu’il n’y a pas de liberté sans courage. La liberté n’est pas un droit acquis, elle doit être sans cesse défendue, en 1945 comme en 2011.

Merci à Monsieur le gouverneur de Kairouan, Monsieur le délégué de Haffouz, et Monsieur le président de la municipalité, pour leur accueil et l’aide apportée à l’organisation de cette cérémonie.

Merci à vous, Messieurs les anciens combattants, qui par votre présence témoignez de votre fidélité envers le souvenir de vos frères d’arme et envers les idéaux partagés pour lesquels vous avez combattu avec eux.

Merci à vous tous, qui êtes parfois venus de loin pour participer à cette commémoration, Français, Tunisiens et représentants des pays qui étaient nos alliés lors de la Seconde Guerre mondiale et qui sont maintenant nos partenaires pour la paix (Bulgarie, Italie, Géorgie…). Merci à ceux qui ont organisé cette belle cérémonie.

Vive la Tunisie
Vive la France
Vive l’amitié franco-tunisienne »


Album photo de la cérémonie

JPEG - 51.6 ko
Revue des troupes
JPEG - 42.5 ko
... devant les anciens combattants entourés de membres de leur famille.
JPEG - 47.6 ko
JPEG - 45.4 ko
M. Michel Tarran, représentant de l’ambassadeur de France en Tunisie, et le colonel Michel Ravet, attaché de défense
JPEG - 43.9 ko
M. Ali Habidi, représentant des anciens combattants, et M. Philippe Arrouy, chef du service des anciens combattants à Tunis
JPEG - 46.4 ko
Moment de rencontre, après l’hommage solennel

Itinéraire conduisant à Haffouz

- départ de Tunis,
- prendre la direction de Sousse,
- quitter l’autoroute à Enfidha,
- prendre la direction de Kairouan,
- à Kairouan, prendre la direction de Gafsa,
- quelques kilomètres après Chebika, direction Haffouz.

Durée du trajet : 2h45 environ

Dernière modification : 17/11/2015

Haut de page