Conférence "Investir en Tunisie – start-up democracy"

La conférence « Investir en Tunisie – start up democracy » s’est tenue à Tunis le 8 septembre. Cet événement, coprésidé par la France, a réuni une soixantaine de délégations, autour de la feuille de route élaborée par les autorités tunisiennes, en étroite concertation avec les acteurs économiques.

La présence du Premier ministre, du ministre des affaires étrangères et du développement international, et du secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger, a donné une nouvelle marque de l’attachement particulier de notre pays à la Tunisie.

JPEG

La conférence de Tunis répond au constat, partagé entre la Tunisie et la France, selon lequel les défis politiques et économiques à relever pour mener à son terme la transition démocratique tunisienne sont intimement liés. Organisée dans la période séparant l’adoption de la Constitution des élections générales, elle a permis de faciliter le passage de la transition politique à la transition économique, en rassemblant la communauté internationale à Tunis, pour offrir un soutien économique et politique à la jeune démocratie tunisienne.

JPEG

Pour préparer la conférence, la stratégie économique tunisienne pour les années à venir a été dévoilée, à travers trois documents : une note stratégique décrivant le modèle de développement tunisien, une note axée sur les secteurs d’avenir, des fiches présentant des grands projets porteurs. Avec l’aide de la France, la Tunisie se tourne aujourd’hui vers ses amis, partenaires économiques et financiers, pour les inviter à contribuer à l’édification d’une nouvelle Tunisie démocratique, stable et prospère.

La conférence a permis de promouvoir la Tunisie en tant que « start-up » (expression choisie par Mehdi Jomâa lui-même), dans laquelle les investisseurs étrangers sont encouragés à investir. Cette méthode, cette stratégie, ces documents ont été validés lors de la conférence, comme le soulignent les conclusions des co-présidences tunisienne et française.

Les engagements pris pendant la conférence feront l’objet d’un suivi régulier, qui commencera à l’occasion d’une réunion de hauts fonctionnaires, prévue au printemps 2015.

Discours d’ouverture du Premier ministre, Manuel Valls - Conférence internationale "Investir en Tunisie – ‘Start up’ démocratie" (Tunis, 8 septembre 2014)

Discours de Laurent Fabius - Conférence internationale "Investir en Tunisie – ‘Start up’ démocratie" (Tunis, 8 septembre 2014)

Conclusions des co-présidences-

Dernière modification : 24/10/2016

Haut de page