Dialogue national en Tunisie

Déclaration du porte-parole du quai d’Orsay
29 octobre 2013

PDF - 48.7 ko

Question – Sur l’ouverture de dialogue national en Tunisie ? Qu’attendez-vous ?

Réponse – Nous soutenons la transition qui doit répondre aux attentes et au respect des droits fondamentaux du peuple tunisien. Il y a un processus politique en cours en Tunisie et, sans ingérence, nous souhaitons que cette transition réussisse et que les Tunisiens parviennent à se mettre d’accord sur des institutions, sur un modèle de vie démocratique qui soit conforme à leurs attentes.

Il n’y a pas de modèle uniforme pour l’ensemble de la planète. Chaque peuple doit s’approprier son propre destin démocratique. Les Tunisiens sont en train de préparer leurs futures institutions, de réfléchir à ce que doit être leur modèle de démocratie, leur vie en commun d’une certaine façon, et cela leur appartient. Nous n’avons pas à nous ingérer dans ce débat mais nous le soutenons, parce que c’est un pays ami, c’est un peuple ami. Nous le soutenons dans ce moment crucial de son histoire, qui est celui de l’écriture et de la préparation de ses futures institutions, de sa Constitution.

Dernière modification : 05/12/2015

Haut de page