Dons matériels pour la police des frontières tunisienne

Des véhicules, du matériel d’observation... le ministère français de l’Intérieur contribue à l’équipement de la police tunisienne en charge de la surveillance et du contrôle des frontières.

JPEG - 78.3 ko
Quelques uns des 25 véhicules 4x4 remis à la police des frontières tunisiennes.

Cérémonie à la caserne de l’Aouina

Le 18 janvier 2013, l’ambassadeur François Gouyette s’est rendu à la caserne de l’Aouina pour passer en revue des lots de matériel récemment livrés à la Tunisie.

Accompagné de ses collaborateurs chargés des questions de sécurité, l’Ambassadeur a été accueilli par M. Saïd Mechichi, secrétaire d’État chargé de la Réforme auprès du ministre de l’Intérieur, ainsi que par M.Ridha Ben Rabah, directeur général de la coopération internationale, entourés de plusieurs officiers tunisiens.

JPEG - 74.3 ko
L’ambassadeur de France entouré de ses hôtes tunisiens. À droite, le colonel James Soulabail, en charge des projets de coopérations menés en Tunisie par le ministère de l’Intérieur Français.

Ensemble, ils ont examiné une partie du matériel financé et expédié par le ministère français de l’Intérieur.


Une coopération régie par l’Accord sur la gestion concertée des migrations

Cette coopération des forces de sécurité constitue l’un des volets de l’Accord sur la gestion concertée des migrations signé en 2008 entre la France et la Tunisie. Le ministère français de l’Intérieur s’était engagé à financer des équipements et du matériel pour les services de police tunisiens en charge de la surveillance et du contrôle des frontières, à hauteur de 10 millions d’euros.

Ce programme est en cours d’exécution. La première phase s’est achevée en 2009, pour un engagement de 3,592 millions d’euros. La deuxième phase, en cours d’achèvement, s’est traduite par la livraison de matériels, pour une valeur totale de plus de 3 millions d’euros (des véhicules, des systèmes d’observation et des gilets pare-balles).

La gestion administrative de ce programme a été déléguée à Civipol qui propose des prestations de service dans les domaines d’expertise du ministère français de l’Intérieur, en particulier dans la sécurité intérieure et la protection civile.

JPEG - 81.2 ko
Parmi le matériel livré, des jumelles de vision nocturne.

Autres volets de l’Accord de 2008

Les autres volets de l’Accord sur la gestion concertée des migrations et le développement solidaire, sont :
- le financement et le soutien au secteur de la formation professionnelle tunisienne (par exemple à Kabaria, dans le secteur du bâtiment, ou encore à Tunis autour des métiers de la mode et du textile) ;
- la mise en place de programmes de réinsertion économique et sociale pour les migrants de retour en Tunisie ;
- le soutien aux projets de migrants tunisiens vivant en France.

Cliquez ICI pour en savoir plus.

Dernière modification : 11/10/2016

Haut de page