Félicitations du président Sarkozy au président Marzouki

Le 13 décembre 2011, le président de la République française Nicolas Sarkozy a adressé une lettre de félicitations au président de la République tunisienne Moncef Marzouki, élu la veille au soir par l’Assemblée nationale constituante.

JPEG - 53.9 ko
Le président de la République tunisienne Moncef Marzouki (photo Leaders.com)


« Monsieur le Président,

Alors que l’Assemblée constituante tunisienne vient de vous porter à la plus haute fonction de l’État, je souhaite vous adresser sans délai mes félicitations les plus chaleureuses pour ce brillant succès.

Votre élection marque une étape majeure dans l’approfondissement du processus démocratique en Tunisie, après l’élection de l’Assemblée constituante le 23 octobre et l’adoption de la loi d’organisation des pouvoirs provisoires le 11 décembre.

Ainsi la Tunisie poursuit-elle son chemin vers l’établissement d’institutions élues qui offriront le cadre nécessaire à la préparation d’une nouvelle Constitution et à l’avènement d’une seconde République tunisienne.

Pour vous qui avez tant lutté pour une Tunisie libre, respectueuse de l’État de droit et du suffrage universel, cette consécration est certainement un moment d’émotion où se mêlent le souvenir de la trop longue attente des années d’exil, la satisfaction de voir triompher les espoirs et les principes qui ont guidé votre engagement au service des droits de l’Homme et la conscience des responsabilités capitales qui désormais vous échoient.

Permettez-moi également de saluer en vous un ami de la France, qui s’honore que vous l’ayez choisie d’abord pour y étudier la médecine puis, lorsque la persécution ne vous laissa pas d’autre issue, pour y poursuivre votre combat en faveur de la liberté en Tunisie et dans le monde arabe.

Soyez assuré, Monsieur le Président, de la volonté résolue de la France d’apporter tous les concours qui paraitront souhaitables afin que votre pays, pionnier de la mutation historique engagée par les peuples arabes, surmonte les difficultés auxquelles il est aujourd’hui confronté, notamment sur le plan économique.

C’est toute la logique du Partenariat de Deauville qui associait dès mai dernier, à l’initiative de la présidence française du G8, la Tunisie ainsi que l’Égypte à cet effort de mobilisation internationale visant à soutenir les transitions démocratiques dans le monde arabe. C’est aussi l’illustration de la relation si singulière qui unit nos deux pays et nos deux peuples et à laquelle je suis très profondément attaché.

Vous renouvelant au nom de tous les Français mes plus vives félicitations et vous adressant mes vœux personnels pour la réussite de votre haute mission, je suis très heureux de vous inviter à effectuer une visite officielle en France à tout moment à votre convenance et vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute et bien amicale considération. »

Nicolas Sarkozy

PDF - 258.5 ko
Lire le document d’origine

Dernière modification : 27/02/2012

Haut de page