François Gouyette à Sidi Bouzid

Rencontre avec le gouverneur de Sidi Bouzid

Le 17 février 2015, François Gouyette a été reçu par le gouverneur de Sidi Bouzid, M. Ammar Khabbabi, entouré de ses collaborateurs. La conversation a porté sur les possibilités de coopération avec la France dans la région. L’ambassadeur a attiré l’attention des autorités locales sur les potentialités de la coopération décentralisée, citant en exemple le partenariat entre PACA et Kasserine, ou encore les liens tissés entre Gafsa et les Pays de la Loire.

En matière de développement du territoire, François Gouyette a fait valoir le rôle joué par l’Agence française de développement qui intervient dans la région depuis 1995.

JPEG - 95.8 ko
L’ambassadeur François Gouyette reçu par le gouverneur de Sidi Bouzid, M. Ammar Khabbabi

Visite de l’usine Délice à Sidi Bouzid

Accompagné du gouverneur, François Gouyette a pris la direction de la centrale laitière Délice, où les attendait le fondateur du groupe, M. Hamdi Meddeb.

Délice est un groupe agroalimentaire tunisien créé en 1978, qui opère essentiellement dans les secteurs des produits laitiers, des jus et des boissons gazeuses.Délice a noué un partenariat avec Danone en 1998, et un autre avec le groupe français Bongrain en 2008.

JPEG - 157.1 ko
Packs de lait dans les entrepôts de l’usine Délice, à Sidi Bouzid

La centrale laitière de Sidi Bouzid, qui a démarré ses activités en 2014, transforme sur place une partie de l’abondante production de la région (115 millions de litres de lait en 2011, au 1er rang national). Le cheptel du gouvernorat avoisine en effet 30.000 vaches capables de produire jusqu’à 350.000 litres de lait par jour.

Dans son usine, Délice conditionne du lait et du beurre mais envisage de fabriquer d’autres produits dérivés. Occupant 22.000 m², le site a nécessité un investissement de 60 MDT. Il a créé 200 emplois directs (350 à termes) et traite actuellement 250.000 litres par jour.

Pour regarder l’album photo de la visite dans l’usine Délice de Sidi Bouzid, rendez-vous sur notre page Facebook.

JPEG - 113 ko
Fin de la visite de l’usine Délice à Sidi Bouzid

Nombreux atouts d’une région agricole

Le gouvernorat de Sidi Bouzid est réputé pour ses plaines fertiles, ses ressources en eau et son potentiel agricole. Il représente 20 % de la production maraîchère nationale, 13 % de la production d’amandes et 10 % de la production d’olives. Le gouvernorat est également un grand pourvoyeur de viande bovine, ovine et caprine.

En dépit de cette générosité de la terre, les industries de transformation font défaut dans la région. Pourtant, des activités de conditionnement (huile d’olive, fruits et légumes, conserves, plats cuisinés et produits surgelés) pourraient facilement être développées.

S’agissant d’attirer les écotouristes, Sidi Bouzid peut se flatter de ses atouts naturels (parc de Bouhedma, sources d’eau), de ses vestiges historiques (sites archéologiques de Ksar Khélifa et Zanati) et d’un savoir faire artisanal diversifié susceptible de créer de nombreux emplois (travail du bois, de la laine, verrerie et céramiques).

Le sous-sol de Sidi Bouzid renferme lui aussi des richesses : du gypse, du sable siliceux et des pierres de marbre. Une mine de phosphate devrait entrer en exploitation en 2015, à Meknassi, pour un investissement initial de 80 MDT.

En plein centre de la Tunisie, Sidi Bouzid n’est qu’à 125 km du port et de l’aéroport de Sfax, la deuxième ville du pays.

Sidi Bouzid bénéficie des programmes de l’AFD

C’est dans le gouvernorat de Sidi Bouzid que L’Agence française de développement a mis en œuvre en 1995 l’un de ses premiers projets en Tunisie, pour favoriser un développement rural intégré. En 2002, l’AFD s’est engagée à hauteur de 13 M€ dans un nouveau programme de développement rural et agricole intégré (PDRAI) conduit par le ministère tunisien de l’Agriculture.

Un nouvel accord bilatéral de deux ans a été signé en juin 2014 entre les ministères français et tunisiens de l’Agriculture, pour améliorer les capacités de l’État tunisien à conduire des projets de développement rural intégré, notamment en matière de gestion des bassins versants. Le gouvernorat de Sidi Bouzid est au cœur de cette démarche (dispositif de réalimentation des nappes, dispositif de canalisation des eaux de ruissellement, etc).

JPEG - 147.6 ko
Cliquez pour en savoir plus sur la gestion des bassins versant dans le gouvernorat de Sidi Bouzid

L’AFD s’est également consacrée au financement d’infrastructures d’assainissement et de distribution de l’eau dans le cadre de programmes successifs d’amélioration des conditions de vie dans les quartiers populaires. En crédits cumulés, l’AFD a engagé près de 250 M€ dans ce type d’actions qui bénéficient à toutes les régions de Tunisie.

Dernière modification : 30/06/2016

Haut de page