François Gouyette à Sousse

Le 8 octobre 2012, pour son premier déplacement dans le gouvernorat de Sousse, l’Ambassadeur a rencontré les autorités locales et la communauté française installée sur place.
Visite du musée de la ville, concert : le programme a réservé une large place à la culture. La valorisation du patrimoine et le développement de l’offre culturelle tiennent une place importante dans la coopération franco-tunisienne. Il s’agit aussi de facteurs clefs pour le développement de la région.


Avec les autorités : bilan et perspectives de la coopération

Reçu par M. Mokhess Jmal, gouverneur, et par M. Mohamed Mokni, maire de la ville, François Gouyette a fait le point sur les actions de coopération existantes, à commencer par la coopération universitaire.
L’École d’ingénieurs de Sousse bénéficie d’un dispositif d’équivalences entre ses diplômes et les diplômes français. Elle est l’un des partenaire du Forum Campus France, qui se tient à Tunis les 12 et 14 octobre.

JPEG - 84.4 ko
L’Ambassadeur s’entretient avec Mokhess Jmal, gouverneur de Sousse.

Le maire et le gouverneur ont fait part de besoins en formations techniques et managériales au sein des administrations du gouvernorat. La formation des agents est susceptible de passer par le partenariat existant entre l’administration tunisienne et l’ENA, par des stages au sein de collectivités publiques françaises ou encore par des missions d’expertise sur le sol tunisien.
Appuyé par Valéry Freland, directeur de l’Institut français de Tunisie (IFT), l’Ambassadeur a invité ses interlocuteurs à nouer de nouveaux partenariats dans le cadre de la coopération décentralisée. Un forum tuniso-français se tiendra sur ce thème, à Monastir, les 8 et 9 novembre 2012.

Évoquant la question du tourisme, centrale pour la région, les autorités se sont montrées optimistes quant à une poursuite de la reprise amorcée cette année. Les Français restent la première nationalité à plébisciter cette destination. Mokhess Jmal a rappelé que le gouvernorat était souvent surnommé "la Suisse" de la Tunisie, en raison de son climat social apaisé. L’Ambassadeur a invité les autorités à poursuivre leurs efforts pour développer un tourisme de qualité, tourné vers la culture et le patrimoine de la région.


Musée, festivals : aider à valoriser le patrimoine et la culture

Ouvert en juin après d’importants travaux de modernisation, le musée archéologique de Sousse est devenu un passage obligé pour les visiteurs de la ville.
Aménagé dans un ancien site fortifié par les Phéniciens, les Arabes puis les Ottomans, le lieu est, pour son directeur, "une véritable synthèse de l’histoire de la région".

À l’intérieur, l’Ambassadeur a découvert la mesure de la vaste collection de mosaïques romaines, phéniciennes et byzantines, l’une des plus importantes au monde. Leur restauration s’est faite en collaboration avec le musée d’Arles, qui a participé à la formation de conservateurs et de restaurateurs mosaïstes tunisiens.
En contrebas du site, entourée de murailles, la médina de la ville est classée patrimoine de l’UNESCO. Elle fait l’objet d’un plan de réhabilitation soutenu par l’IFT et l’Agence française de développement (AFD).

JPEG - 84.6 ko
Au musée archéologique de Sousse.

Avec les autorités, l’Ambassadeur a discuté des moyens de valoriser ce patrimoine, dans la perspective de développer un tourisme culturel de qualité. Cet objectif est aussi celui des opérateurs touristiques, notamment la Fédération régionale des hôteliers. Tous s’accordent en particulier sur l’importance de développer des rendez-vous phares pour renforcer la visibilité internationale de la ville.
Le festival "Octobre musical d’Hadrumète" pourrait être l’un de ces temps forts. Ce festival de musique classique a pris ses quartiers dans la cour du musée archéologique, un site exceptionnel. Ce 8 octobre se sont produits Gérard Caussé (alto) et Michel Dalberto (piano), un duo venu de France à l’initiative de l’IFT. Le public, nombreux, a réservé un accueil chaleureux aux deux virtuoses français.

JPEG - 86.9 ko
Gérard Caussé (alto) et Michel Dalberto (piano) au festival "Octobre musical d’Hadrumète", à Sousse.

En complément au soutien de festivals, l’IFT sera amené à poursuivre son travail au quotidien, dans la perspective d’accompagner la société civile locale et de décentraliser l’offre culturelle française : appui financier aux associations culturelles du gouvernorat, programmation de spectacles vivants ou de cinéma... Pour ce faire, la présence à Sousse d’un Relais culturel français constitue un atout pour le développement de la scène artistique et la promotion de la francophonie.

JPEG - 97.7 ko
Le relais culturel français de Sousse.

Réseau scolaire et communauté française

À Sousse, le réseau scolaire français comprend deux établissements, l’école Guy-de-Maupassant et le collège Charles-Nicolle, visités par l’Ambassadeur. Leurs directeurs ont fait le point sur leurs besoins et évoqué le projet de regroupement de ces deux établissements dans un lieu unique, non loin du centre ville. Le terrain est en phase d’acquisition. L’ouverture est attendue pour la rentrée 2015.

JPEG - 85.3 ko
À l’école Guy-de-Maupassant, Sousse.

Enfin, accompagné par Martine Gambard-Trébucien, consule générale, et Farhat Krifa, consul honoraire, l’Ambassadeur a rencontré une partie de la communauté française installée dans la région.

JPEG - 89.1 ko
De dr à g : François Gouyette, ambassadeur de France ; Martine Gambard-Trébucien, consule générale ; Farhat Krifa, consul honoraire.

Dernière modification : 30/06/2016

Haut de page