François Gouyette aux Ateliers mécaniques du Sahel

Le déplacement de l’Ambassadeur de France dans les gouvernorats de Sousse et Monastir, le 25 octobre 2013, a débuté par la visite des Ateliers mécaniques du Sahel (AMS), filiale du groupe Loukil.

Pour regarder l’album photo de la visite, cliquez ICI.

JPEG - 9.6 ko

Les Ateliers mécaniques du Sahel en quelques mots

Entreprise créée en 1962 et dirigée par M. Adel Bahrouni, les AMS disposent depuis cette date d’une excellente réputation en Tunisie. AMS est, selon M. Bassem Loukil, "une source de fierté pour les employés de l’entreprise, une source de satisfaction pour les clients et le porte-drapeau en matière de robinetterie et d’articles ménagers, où les AMS ont quasiment le monopole".
Le site de Sousse, d’une superficie de sept hectares, emploie 526 personnes et réalise l’ensemble de la production d’AMS.

Les principales activités de la société sont la robinetterie (qui représente 60% des ventes), l’inox, les arts de la table et les compteurs d’eau. Grâce à une politique de qualité, les AMS ont réussi à conserver une position de leader sur le marché.

Depuis 2008, la société AMS a décidé d’accroitre son potentiel d’export et est partie à la conquête de nouveaux horizons européens, maghrébins et africains. Une succursale destinée au marché européen a été ouverte à Paris. Des filiales ont été ouvertes en Algérie (où des exportations existaient depuis 2003), Mauritanie, Libye et Maroc et les AMS sont également présents dans d’autres pays d’Afrique tels que le Togo ou le Burkina Faso.

Plus récemment, en 2012, la société AMS a été introduite en bourse ce qui fait d’elle la première société tunisienne introduite en bourse depuis la Révolution.

JPEG - 54.1 ko
François Gouyette visite l’atelier de fabrication des compteurs d’eau.

Les Ateliers mécaniques du Sahel, une filiale du groupe Loukil

La Société AMS a été privatisée et rachetée en janvier 2008 à hauteur de 91% par le Groupe Loukil, l’un des groupes économiques tunisiens les plus importants opérant dans une multitude de secteurs stratégiques allant de l’agriculture à l’industrie lourde en passant par les technologies de l’information et de la communication ainsi que les métiers de l’environnement, le commerce international, le consulting… Depuis cette date, les AMS ont connu une seconde jeunesse : des investissements accompagnés d’une nouvelle stratégie de production et de commercialisation ont permis à la société de conserver sa part de marché en Tunisie.

Fondé en 1976 par Monsieur Mohamed Loukil, le groupe Loukil compte aujourd’hui 27 sociétés et 300 partenaires dans le monde et dans divers secteurs d’activités. Il emploie environ 4000 collaborateurs à travers le monde et figure aujourd’hui parmi les cinq premiers groupes en Tunisie.

JPEG - 49.8 ko
Coffret de couverts AMS dans le showroom de l’entreprise.

La visite du site de Sousse

Après un exposé de présentation de l’entreprise, l’Ambassadeur a découvert le showroom qui présente l’ensemble des pièces produites par les AMS, notamment les couverts en inox qui sont le produit phare de l’entreprise. Ils sont exporté en coffrets à travers le monde, surtout en Algérie où ils sont très prisés, et utilisés sur les vols des compagnies aériennes Syphax et Tunis Air.

La visite s’est poursuivie à travers les locaux de production. Dans l’atelier des arts de la table, l’itinéraire a permis de comprendre les différentes étapes de fabrication des couverts de tables : découpage, polissage, lustrage puis dorure (pour les couverts dont les liserés sont dorés à l’or fin).

Puis, François Gouyette a parcouru l’atelier de robinetterie, avec sa fonderie, ses machines d’usinage et de polissage manuel et automatique ainsi que les postes de contrôle. 100% des articles produits sur le site de Sousse sont contrôlés par l’homme.

Cette découverte de l’important savoir-faire tunisien s’est achevée dans l’atelier de fabrication des compteurs d’eau, une activité conduite en partenariat avec la société française Sappel.

JPEG - 44.1 ko
Une employée des AMS dans l’atelier des arts de la table.

Dernière modification : 24/10/2016

Haut de page