Hela, rencontrée au Forum Jeunesse 2013

Hela Boujneh, Ligue des Tunisiens humanistes

Difficile de trouver un moment pour discuter avec Hela Boujneh tant elle est sollicitée par les jeunes et les journalistes. Ils sont nombreux, ceux qui veulent savoir qui est cette jeune femme qui a interpellé le ministre des Affaires sociales lors de son discours d’ouverture du Forum.

« Si j’interromps ainsi tous les ministres ? Bien sûr, si j’ai quelque chose de précis à leur dire. L’important est de rester polie » assure-t-elle.

JPEG

Doctorante en droit public, enseignante vacataire à l’université de Sousse, Hela est coutumière des prises de parole. « Avant la révolution je ne militais pas, mais ces évènements ont été un déclic. Je défends des causes mais je me construis aussi en tant qu’individu. Gagner des compétences c’est s’armer pour défendre ses droits ». Comme le droit des jeunes à participer à la prise de décision publique, pour lequel elle a plaidé face aux officiels, depuis le fond de la salle.

« Pour beaucoup d’hommes politiques, les individus de moins de 25 ans sont immatures. Pourtant on vote à 18 ans et on pouvait être élu à l’Assemblée constituante à partir de 23. Alors qu’on m’explique pourquoi des critères d’âge écartent les jeunes de nouvelles instances, comme celles sur la justice transitionnelle ou celle sur l’organisation de élections ! Ce sont des critères arbitraires ! Pour moi, c’est de la discrimination » s’indigne-t-elle du haut de ses 28 ans.
Son association, la Ligue des Tunisiens humanistes, conduit des plaidoyers pour défendre les libertés individuelles et promouvoir le dialogue.

Aujourd’hui, l’opération est réussie : contacté à l’issue de la cérémonie, le Ministre acceptera de signer la pétition défendue par la jeune femme. Avec le sourire.

JPEG - 39.6 ko
Cliquez pour en savoir plus sur le Forum

Dernière modification : 08/05/2014

Haut de page