Inauguration du Centre de formation professionnelle Ibn Sina

L’ambassadeur François Gouyette et le ministre tunisien de la Formation professionnelle et de l’Emploi Hafedh Laamouri ont inauguré ensemble le 17 avril 2014 un nouveau centre de formation professionnelle consacré aux métiers du bâtiment.

JPEG - 18.9 ko
Cliquez pour regarder l’album photo de l’inauguration

Caractéristiques du Centre Ibn Sina

Situé en banlieue Sud du Grand Tunis, le centre Ibn Sina se trouve en lisière d’une zone fortement peuplée et il est desservi par les transports en commun. Il est équipé d’un internat de 400 places.

Le centre Ibn Sina accueillera chaque année 1200 élèves encadrés par une équipe pédagogique d’une cinquantaine d’enseignants et formés dans les différentes spécialités du BTP ainsi que dans les techniques de construction respectueuses de l’environnement :

- énergétique (fluides, chauffage et climatisation, 4 spécialités),
- bâtiment et gros œuvres (14 spécialités),
- électricité, ascenseur et domotique (4 spécialités),
- matériaux de construction (5 spécialités).

JPEG - 119 ko
Centre de formation professionnelle Ibn Sina

La conception du centre Ibn Sina a réuni de très nombreux acteurs tunisiens et français et il a vocation à devenir la locomotive d’un réseau d’établissements offrant des formations dans tous les secteurs du BTP.

Partenaires tunisiens :
- ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi,
- Agence tunisienne de formation professionnelle (ATFP),
- Centre national de formation des formateurs et d’ingénierie de la formation (CENAFFIF),
- Fédération nationale du bâtiment,
- Fédération nationale des entreprises du bâtiment et des travaux publics.

Partenaires français :
Pour le financement :
- Agence française de développement,
Pour la formation des formateurs :
- Groupement d’intérêt public international (GIP Inter, travail, emploi, formation professionnelle),
Pour le partenariat entre professionnels :
- Fédération française du bâtiment de Champagne-Ardenne
- Groupement d’intérêt public de Reims : GIP éducation et formation tout au long de la vie – Académie de Reims

PDF - 847.3 ko
Pour en savoir plus sur le centre Ibn Sina, cliquez !

Coût et financement du centre Ibn Sina

Ce projet de 23,5 MD a été financé en grande partie grâce à un don français de 7,2 M€ (environ 15 MD) mis en œuvre par l’Agence française de développement (AFD).

Outre la construction proprement dite (infrastructures et équipements), ce don a permis de financer la formation des formateurs réalisée par le GIP Inter (agence de coopération du ministère français du Travail). Il a aussi encouragé l’implication des professionnels dans la mise en œuvre des activités du centre en finançant le partenariat entre fédérations tunisiennes et françaises.

Le projet vise à rapprocher les qualifications des apprenants des besoins des entreprises tunisiennes, afin de favoriser la compétitivité du tissu économique et la réduction du chômage des jeunes. L’implication des professionnels et le développement de partenariats entre les structures de formation et les entreprises est une priorité de l’approche préconisée par l’AFD en matière d’employabilité.


Ce qui s’est dit ce jour là

JPEG - 111.2 ko
Hafedh Laamouri, ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi

« Nous misons sur nos ressources humaines pour remonter la pente et reconstruire notre pays. La pénurie de main d’œuvre qualifiée, au moment où la Tunisie affiche un taux de chômage des jeunes très élevé, constitue un sujet d’alarme. Le système éducatif basé sur l’apprentissage théorique ne peut former un personnel qualifié répondant aux exigences des entreprises. »

« La compétitivité des entreprises, sinon leur survie, ne se joue plus sur les prix mais aussi sur la qualité et donc sur la qualification des hommes et des femmes. Je profite de cette occasion pour remercier les représentants des fédérations du BTP, aussi bien françaises que tunisiennes, sans l’expertise desquelles les programmes d’enseignement n’auraient pu être mis au point. »
Hafedh Laamouri, ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi

JPEG - 104.9 ko
Cliquez ici pour lire le texte intégral du discours de François Gouyette

« Ce centre a vocation à devenir le pôle de référence des métiers du bâtiment et des travaux publics en Tunisie. Les enseignements qui y seront dispensés reposent sur un principe d’excellence et favoriseront les techniques de construction respectueuses de l’environnement et de l’efficacité énergétique. Il s’agit donc aussi de répondre à un impératif de développement durable et de convergence avec les bonnes pratiques internationales. En cela, ce projet est aussi un témoignage de la volonté de la France, en tant que premier partenaire économique, d’accompagner la Tunisie dans une trajectoire de compétitivité et de développement durable. »
François Gouyette, ambassadeur de France en Tunisie

JPEG - 112.7 ko
Philippe-Pierre Cabourdin, recteur de l’académie de Reims

« Nous portons ce projets depuis trois ans. Trois années qui ont permis de construire patiemment avec vous un environnement pédagogique et éducatif remarquable. Plus de 30 cadres champardennais ont réalisé 35 missions en Tunisie tandis qu’une cinquantaines de cadres tunisiens sont venus participer à des réunions de travail à paris, à Dijon et à Reims pour la mise au point des supports indispensables à une formation de qualité. Ces trois années ont été intenses en échanges et en débats. »
Philippe-Pierre Cabourdin, recteur de l’académie de Reims dont dépendent les centres français partenaires du centre Ibn Sina

« Si nous avons remporté l’appel d’offres lancé par l’AFD qui nous a choisis pour participer à ce projet, c’est que nous sommes en position d’excellence. Nous y trouvons aussi notre intérêt car la démarche nous oblige à réfléchir sur nos pratiques. Nous nous mettons en question afin de proposer le meilleur pour construire l’avenir des jeunes. Cela nous permet d’éviter la routine et le ronronnement. Et puis, le simple fait d’échanger est un facteur d’ouverture d’esprit dans nos propres structures. »
Jean-Michel Christe, secrétaire général du Centre de formation des apprentis (CFA BTP Champagne-Ardenne)

JPEG - 116.6 ko
Chokri Driss, président de la Fédération nationale des entrepreneurs de bâtiment et des travaux publics

« Il faut renforcer la communication envers les jeunes qui ont une perception négative des métiers du BTP. En devenant un pôle d’excellence, le centre Ibn Sina participera à cet effort. Il faut aussi rapprocher les professionnels des centres de formation selon les métiers et les régions. »
Chokri Driss, président de la Fédération nationale des entrepreneurs de bâtiment et des travaux publics

JPEG - 108.5 ko
Pierre Possémé, président d’honneur de la Fédération française du bâtiment Champagne-Ardenne

« Nos métiers sont exigeants. Ils touchent au patrimoine et à l’avenir d’une nation. Ils sont confrontés partout dans le monde à des défis technologiques et culturels majeurs : la performance technique, énergétique et l’adaptabilité aux différents usages. La maîtrise d’œuvre et les bureaux d’études ont une forte responsabilité pour relever ces défis. Mais c’est aussi aux entreprises de construction de se mobiliser pour que les gestes professionnels évoluent et que la mise en œuvre des matériaux soit optimale, dans le respect des hommes et des femmes qui font le chantier. »
Pierre Possémé, président d’honneur de la Fédération française du bâtiment Champagne-Ardenne

JPEG - 110.7 ko
Hervé Noel, président de la Fédération régional des travaux publics Champagne-Ardenne

« La prospérité de nos entreprises repose sur les compétences de nos compagnons et ce centre de formation s’inscrit dans cette tradition. C’est pourquoi il est décisif que les entreprises s’impliquent d’une façon ou d’une autre dans la réflexion stratégique du centre Ibn Sina. »

« Nous devons être fiers de nos métiers. Nous sommes au cœur du progrès et nous devons valoriser nos compagnons qui rendent toutes les évolutions possibles parce qu’ils sont habiles, intelligents, autonomes et motivés. De leur côté, les responsables des entreprises doivent préserver la santé et la sécurité des salariés. »
Hervé Noel, président de la Fédération régional des travaux publics Champagne-Ardenne

JPEG - 108.3 ko
Jamel Nsiri, chef de projet et directeur du centre de formation professionnelle Ibn Sina

« Le rêve des artisans de ce projet, c’est de faire de ce centre une plateforme internationale de formation. Nous allons aussi labelliser d’autres centres de formation en Tunisie. »
Jamel Nsiri, chef de projet et directeur du centre de formation professionnelle Ibn Sina


Albums photo

- Pour regarder les photos de l’inauguration du centre Ibn Sina, cliquer ICI.
- Pour regarder les photos des équipements, cliquez ICI.

Dernière modification : 27/02/2015

Haut de page