Jean-Loup de Sauverzac

Jean-Loup de Sauverzac commence sa carrière photographique en 1968 comme reporter. Il travaille pour "Stern" et le "Sunday telegraph".

Puis il quitte progressivement le grand reportage pour la mode et collabore pendant plus de 15 ans à de nombreuses revues européennes. Il se passionne également pour la scène et participe à la réalisation de plusieurs spectacles, notamment à la création des lumières de "Washington square", un spectacle de Rudolph Noureev à l’Opéra de Paris.

Depuis 1984, Jean-Loup de Sauverzac explore la photo de création et conduit parallèlement des recherches sur le sel et les salines, en Espagne, au Maroc et en France. Le sel devient peu à peu le fil conducteur de sa démarche artistique. Sa quête débouche sur l’exposition "Univers Sel" qu’il présente en 1993. En 1997, un travail sur le sel de la Mer morte donne lieu à une seconde exposition, "Démons et merveilles", préparée en collaboration avec Hala Hilmi Hodeib pour le "Printemps Palestinien". En 1999, il ajoute un nouveau volet à son œuvre avec "Les Jardins du Sel", réalisé à Guérande.

Jean-Loup de Sauverzac vient de publier avec un artiste jordanien un album intitulé "Le partage du sel", recueil de calligraphies éphémères tracées dans le sel de la Mer morte.

JPEG

« Que ce soit dans les reflets de l’eau gorgée de sel, dans la matière du sel d’une saline, d’une sebkha ou d’un chott, le sel cache dans ses plis des formes mouvantes, des paysages imaginaires. Ces formes invisibles apparaissent et disparaissent sous le pinceau de la lumière et se révèlent à qui sait les saisir »
Jean-Loup de Sauverzac

Dernière modification : 04/07/2014

Haut de page