L’AFD accompagne les micro-entrepreneurs tunisiens

Lors de la visite d’État du président François Hollande en Tunisie, les 4 et 5 juillet 2013, l’Agence française de développement (AFD) a signé deux conventions, avec "ADIE international" et l’institution de microfinance "Taysir", pour accompagner le développement de très petites entreprises dans les zones défavorisées du pays.

JPEG


Naissance de "Taysir conseil" et "Taysir microfinance"

Au titre du soutien qu’elle apporte aux ONG, l’AFD financera l’ADIE international à hauteur de 605.803 euros sur trois ans, pour le soutien à la création et au développement d’une association locale, "Taysir conseil". Cette dernière offrira des services d’accompagnement et de suivi aux personnes souhaitant créer ou développer leur activité économique dans des zones défavorisées.

JPEG - 17.8 ko

La démarche coïncide avec la création de la société "Taysir microfinance", qui recevra par ailleurs une subvention de l’AFD s’élevant à 1 million d’euros. "Taysir microfinance" aura pour but d’apporter une solution financière aux porteurs de projet soutenus par l’association "Taysir conseil" mais exclus du système financier classique.


Augmenter les chances de réussite pour les petits projets

Ces financements conjoints visent à mettre en place un dispositif de microcrédit accompagné et intégré pour améliorer la pérennité des activités soutenues.

L’offre de Taysir Conseil, en synergie avec l’offre de crédit de Taysir Microfinance, permettra en effet de proposer aux petits acteurs économiques défavorisés, en zone périurbaine comme en zone rurale, un "package" de services adaptés comprenant sensibilisation, formation, financement et accompagnement des microprojets existants ou en voie de création.

Le savoir faire et les compétences de l’ADIE seront transférés et adaptés au contexte tunisien.

JPEG - 56.2 ko
Groupe de discussion animé par Taysir

Le projet contribuera ainsi au développement économique et social des zones défavorisées de Tunisie en favorisant le développement de l’emploi indépendant, de petites exploitations agricoles et de très petites entreprises portées par les populations les plus vulnérables.

JPEG

Dernière modification : 24/10/2016

Haut de page