L’AFD contribue au financement de la petite agriculture

L’Agence française de développement (AFD) a signé le 13 avril 2016 une convention de financement d’un montant équivalent à 10 MEUR en Dinars Tunisiens au bénéfice de l’institution de microfinance Enda Tamweel, pour renforcer son activité de crédit dédiée au financement de l’agriculture et de l’élevage.

Cet accord de prêt signé entre M. Philippe-Cyrille Berton, directeur de l’AFD en Tunisie et Mme Essma Ben Hamida, directrice générale d’Enda Tamweel vise à soutenir la place de l’agriculture familiale en Tunisie dans les régions du Nord-Ouest et du Centre-Ouest où malgré des potentialités en matière de microfinance agricole, l’offre de financement demeure faible.

JPEG

Grâce à son réseau de 79 antennes implantées sur l’ensemble du pays dont près de la moitié en milieu rural et à la création des produits Mawsem et Méchia, destinés spécifiquement à répondre aux besoins des petits agriculteurs, Enda, première institution de microfinance du pays, dispose des moyens et de l’expertise nécessaires pour répondre à cette demande. Depuis 2007, Enda a commencé à servir les populations des zones rurales en octroyant plus de 301 000 prêts pour le financement de l’agriculture et de l’élevage et ce, à hauteur d’un montant total cumulé de 370 millions de dinars tunisiens.

Le financement concessionnel apporté par l’AFD, permettra à Enda de refinancer les micro-entrepreneurs agricoles en cohérence avec sa mission d’inclusion sociale, sur un secteur caractérisé par une forte dispersion géographique et des conditions d’accès parfois difficiles.

L’offre de Enda permet d’agir non seulement au niveau du besoin de financement des éleveurs et petits agriculteurs par l’accès aux crédits de campagne, mais propose également un accompagnement spécifique des bénéficiaires, à travers la formation du personnel de ENDA aux techniques d’agriculture et d’élevage. Les fonds alloués visent aussi le renforcement du pouvoir d’action des femmes en milieu rural par le financement d’activités agricoles durables intégrées au contexte socio-économique local.

La ligne de crédit de l’AFD pourrait profiter à plus de 40 000 bénéficiaires directs, et grâce à l’effet d’entrainement permettant d’améliorer le niveau de vie de l’ensemble du ménage, le nombre de bénéficiaires indirects pourrait atteindre 200 000 personnes.

L’AFD soutient le secteur de la microfinance depuis plusieurs années en Tunisie et appuie en particulier les initiatives visant à développer l’activité économique et créer de l’emploi dans les régions de l’intérieur du pays. En 2013, l’agence a signé une première convention de financement de 2 MEUR en dinars tunisiens pour permettre à l’institution ENDA de servir plus d’agriculteurs en zone rurale.

Source : Communiqué

Dernière modification : 24/10/2016

Haut de page