L’AFD, acteur de la rénovation des quartiers populaires

Présente depuis plus de 15 ans en Tunisie, l’Agence française de développement (AFD) travaille à la réhabilitation des quartiers populaires afin de réduire les inégalités tant sociales que spatiales.

Un nouveau programme de réhabilitation et d’intégration des quartiers d’habitation a été décidé en 2012 afin de rénover 119 quartiers tunisiens.


Objectifs du Programme d’appui à la politique de la ville

Ce programme poursuit quatre objectifs spécifiques :

- permettre le rattrapage en infrastructures urbaines de base,
- favoriser des dynamiques de développement social et local par la réalisation d’équipements socio-collectifs et de locaux d’artisanat,
- préparer des dispositifs en vue d’une action globale et cohérente sur les dynamiques urbaines,
- renforcer les capacités des collectivités locales en matière de gestion municipale.

PDF - 3.8 Mo

Il se structure suivant trois composantes :

-  un programme prioritaire de réhabilitation et d’intégration des quartiers d’habitation : investissements concernant l’assainissement, la voirie, les équipements socio-collectifs…,
-  un appui à la structuration de la politique de la ville,
-  un appui au renforcement des capacités des collectivités locales.

JPEG - 94.7 ko

Pour consulter la plaquette de présentation de l’AFD « Programme d’appui à la politique de la ville », cliquez ICI.


Un financement en coopération avec l’AFD, l’UE et la BEI

Le coût total de ce projet qui concerne 119 quartiers répartis sur 50 communes de l’ensemble du territoire tunisien et comptant 133.000 logements (685.000 habitants), s’élève à près de 216 millions d’euros, dont 82,7 millions d’euros financé par l’État tunisien.

Dans le cadre de la visite de François Hollande en Tunisie, trois conventions d’un montant total de 62,3 millions d’euros ont été signées le 4 juillet 2013, afin de financer le Programme d’appui à la politique de la ville (30 millions d’euros de prêt de l’AFD, 32 millions de dons de l’Union européenne et une subvention de renforcement des capacités de 300.000 euros).
Ce projet est également financé par la Banque européenne d’investissement qui a accordé un prêt de 70 millions d’euros.

JPEG - 96.3 ko

Le partenariat AFD – ARRU

L’AFD, présente depuis 1992 sur le territoire tunisien, finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations. Elle appuie la Tunisie dans ses politiques de croissance et d’emploi, de formation professionnelle, de développement rural, de préservation de l’environnement, ainsi qu’en matière de réhabilitation des quartiers populaires.

PNG - 10.1 ko
JPEG - 9 ko

Chargée de la mise en œuvre de la politique de l’État, l’Agence de réhabilitation et de rénovation urbaine ARRU intervient depuis plus de 30 ans en Tunisie. Durant cette période, plus de 1000 quartiers populaires tunisiens ont bénéficié d’une aide et d’une amélioration des conditions de vie de leurs habitants.

L’ARRU, entreprise publique, a pour mission :

-  d’identifier les besoins nationaux en matière de réhabilitation et de les classer en fonction des priorités,
-  de proposer des programmes et des modes de financement.


Un exemple de réhabilitation en Tunisie : Kairouan

Dans le cadre du programme national de 2012 et concernant 119 quartiers populaires en Tunisie, un projet de rénovation urbaine est en cours dans la ville de Kairouan : la réhabilitation du quartier Ennasr El Baloui.

JPEG - 71.6 ko

Ce projet, financé en partie par l’AFD, est mis en œuvre par l’ARRU et a pour but la réduction des inégalités sociales et territoriales afin de permettre un développement durable de la ville.

L’ambassadeur François Gouyette s’est rendu à Kairouan le 9 décembre 2013 pour constater l’avancement des travaux.

JPEG - 102.4 ko

Dernière modification : 24/10/2016

Haut de page