La France soutient la société civile : bilan, prévisions

L’ambassadeur François Gouyette a présenté avec ses collaborateurs un bilan des actions conduites en 2015 ainsi que les nouveaux outils mis en place pour 2016 : forum jeunesse à Gafsa, appel à projets de l’IFT (programme PISCCA), enveloppe de l’AFD.

Jeudi 4 février, l’Ambassadeur de France en Tunisie François Gouyette présentait, lors d’une conférence de presse à l’Institut français de Tunisie, les programmes de soutien de la France à la société civile tunisienne en 2016.

François Gouyette entouré de ses collaborateurs - JPEG

Depuis 2011, la France a fait du soutien à la société civile un des axes prioritaires de sa politique de coopération en Tunisie. En 2016, ce soutien perdure et prend la forme de différents programmes :
-  LeForum Jeunesse, qui subventionne les meilleurs projets associatifs de jeunes et leur permet de bénéficier d’un accompagnement, aura lieu à Gafsa fin avril 2016, pour sa sixième édition ;

-  L’appel à projets pour le programme PISCCA (Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs), doté d’une enveloppe de 600 000 euros sur trois ans, a été lancé lors de la conférence de presse ;

-  Le soutien au Volontariat international et aux échanges de jeunes entre la Tunisie et la France, avec l’association France Volontaires

-  L’Agence française de développement (AFD) et Expertise France, qui consacrent plus de 10 millions d’€ aux associations tunisiennes.

JPEG

Par ailleurs, fin 2015, Wala Kasmi, jeune présidente d’association tunisienne a été choisie comme une des lauréates du programme « La France s’engage au Sud » pour soutenir son projet d’aide à l’emploi des jeunes en Tunisie. Son diplôme de lauréate lui a été remis à l’occasion de la présentation des programmes.

François Gouyette et Wala Kasmi - lauréate du Prix de l'innovation sociale - JPEG

L’association tunisienne « Youth Decides », par l’intermédiaire de sa présidente, Mme Wala Kasmi, a reçu son diplôme de lauréate du programme « La France s’engage au Sud », mis en place par le président de la République française, M. François Hollande et la secrétaire d’État au Développement et à la Francophonie Annick Girardin.
En valorisant l’innovation sociale au Sud et en développant des partenariats avec la France dans ce domaine, le programme « La France s’engage au Sud » soutient à hauteur de 500 000 euros onze porteurs de projets innovants engagés au Sud en faveur de l’intérêt général.
Sélectionné à l’issue d’un processus lancé en avril 2015, parmi près de 1000 projets, « We Code » porté par l’association tunisienne "Jeunesse décide - Youth Decides" fait partie des lauréats du programme.

L’association a mené depuis 2011 différentes actions dans le domaine de l’inclusion économique et politique des jeunes en Tunisie. Projet pilote de formation intense et novatrice, « We Code » faisait également partie des projets lauréats du Forum Jeunesse 2014.
Ses premiers résultats ont été concluants : tous les jeunes qui ont participé à la formation proposée par cette association ont trouvé un emploi ou créé leur propre activité. Cette initiative, récompensée par ce prix à hauteur de 42 000 euros de subvention pourra servir d’exemple et être reproduite ailleurs sur le territoire tunisien.

JPEG

Les programmes français de soutien à la société civile tunisienne

-  Sixième édition du Forum jeunesse : 29, 30 avril et 1er mai 2016 A Gafsa

Formidable outil au service des projets de la jeune société civile tunisienne, le Forum jeunesse se tiendra à Gafsa du 29 avril au 1er mai 2016.
Cet événement annuel depuis 2011 rassemble des jeunes tunisiens engagés dans la vie associative et citoyenne, des acteurs associatifs français et des pays du pourtour méditerranéen ou d’Afrique subsaharienne. Il a pour objectif la mise en réseau de ces jeunes et le travail en ateliers sur des projets concrets.

En 2015, les projets sélectionnés par l’Institut français de Tunisie et ses partenaires associatifs ont été renforcés dans le cadre d’un accompagnement fourni par le Lab’Ess.
Au-delà du rendez-vous annuel du Forum Jeunesse, l’IFT s’engage aux côtés de la société civile au quotidien, à Tunis et dans les régions.

La Maison de France à Sfax abrite un bureau d’appui à la société civile où une chargée de mission travaille à mettre en réseau les associations et à leur permettre de bénéficier de formations, conseils et suivis de leurs projets.
De même, une coordinatrice de coopération (pour l’IFT et la Région des Pays de la Loire) est en poste à Gafsa. Un chargé de mission appui à la société civile est également en poste à Tunis.
Ces volontaires sont en charge du suivi de proximité des associations dans les différentes parties du pays (Nord depuis Tunis, Sud-Est depuis Sfax, Sud-Ouest depuis Gafsa).

Le Forum jeunesse 2015 en chiffres  :
• Enveloppe totale : 600 000 €
• Durée du programme : 36 mois (nov. 2015- oct. 2018)
• Nombre de projets soutenus : 60 environ
• Montant de subvention : entre 8 000 et 30 000 dinars tunisiens

Calendrier prévisionnel du Forum jeunesse 2016 :
-  29 avril-1er mai 2016 : Forum jeunesse de Gafsa
-  De mai à octobre 2016 : accompagnement des projets du Forum sélectionnés
-  Lancement de l’appel à projets pour le PISCCA (projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs)
Depuis 2011, 160 projets ont été soutenus pour un montant de près de 2 millions d’€.
Un fonds social de développement (FSD) pour un montant de 500 000 € sur trois ans a permis de soutenir 36 projets pour des montants allant de 5 000 € à 20 000 € dans quatre secteurs : le droit et la santé des femmes, l’économie sociale et solidaire, l’environnement et la citoyenneté.

L’Ambassade de France met en place depuis 2015 un nouveau fonds PISCCA.
Une enveloppe mise à la disposition de l’IFT porte sur 600 000 € sur 36 mois (nov. 2015- oct. 2018) permettra de poursuivre cet appui à l’émergence et à la structuration du tissu associatif tunisien, selon trois thématiques prioritaires :

• Encourager la participation inclusive des jeunes et des femmes à la vie publique locale
• Favoriser les activités génératrices de revenus et d’emplois en lien avec l’économie sociale et solidaire
• Soutenir des projets innovants et de mobilisation citoyenne en matière de développement durable et d’environnement.

Trois espaces géographiques seront privilégiés : les gouvernorats de l’intérieur ; les quartiers défavorisés des grandes villes ; les zones rurales.
Ce soutien se fera dans une véritable logique partenariale, d’où la constitution d’un Comité d’orientation, lieu d’échange, de concertation de l’équipe de l’IFT avec les autorités du pays et la société civile tunisienne autour de la thématique de l’appui à la société civile.

Il est composé de six personnalités :

• M. Nadir Boughonjioua, directeur auprès du ministère chargé des Relations avec les Instances constitutionnelles, la Société civile et les Droits de l’Homme
• M. Zoumana Dembele, représentant national de France Volontaires
• M. Hamadi Jeljeli, président de l’association CCDE et représentant du Comité de pilotage du PCPA Soyons actifs/actives
• Mme Nour Kaabi, Coordinatrice du projet Jamaity
• Mme Lobna Saidi, Directrice du projet Lab’Ess
• M. Alaa Talbi, Directeur exécutif du Forum tunisien des droits économiques et sociaux

Le PISCCA en chiffres :

• Enveloppe totale : 600 000 €
• Durée du programme : 36 mois (nov. 2015- oct. 2018)
• Nombre de projets soutenus : 60 environ
• Montant de subvention : entre 8 000 et 30 000 dinars tunisiens


-  Le soutien au volontariat international ’échanges de jeunes

Suite au 1er Forum tuniso-français de la société civile soutenu par l’IFT en 2011, un programme novateur d’échange de volontaires du service civique entre la Tunisie et la France a été mis en place, porté par l’association France Volontaires.
Depuis cette date, 75 volontaires français ont effectué une mission de service civique en Tunisie et 50 jeunes tunisiens ont également effectué une mission en France. Aussi 24 missions, dont 8 Tunisiens en mission en France, se sont déroulées en 2015 (ou se poursuivront en 2016 pour l’une d’entre elle). Ces volontaires ont apporté leur appui et leur solidarité à de nombreuses associations dans des domaines comme l’éducation, l’environnement, ou encore la communication, le montage de projet et la recherche de financement…
Dans l’optique d’une réciprocité et d’une décentralisation accentuées permettant la consolidation des liens entre associations françaises et tunisiennes en région, l’IFT a soutenu le départ de 8 jeunes tunisiens en mission en France en 2015 (8 sont prévues en 2016).
A ce jour dans le cadre de la réforme de l’Agence du service civique (ASC) et de l’évaluation en cours sur les engagements citoyens des jeunes à l’international (évaluation des politiques publiques – EPP), France Volontaires va jouer un rôle majeur dans la mise en œuvre du Volontariat de Service Civique International (Français à l’étranger) et de Réciprocité (étrangers en France).
Il est envisagé d’augmenter le nombre de volontaires et de multiplier par 10 le nombre de volontaires tunisiens effectuant leur mission de service civique en France, en passant de 8 à 80 jeunes volontaires tunisiens.

Soutien de l’AFD et de l’Agence d’expertise France aux associations tunisiennes :
L’AFD et Expertise France consacrent plus de 10 millions d’€ aux associations tunisiennes.
Le Programme concerté pluri acteurs (PCPA) en cours d’examen pour un financement sollicité auprès de l’AFD de 2,5 millions d’€ pour 3 ans prévoit avec plus de 50 associations tunisiennes et françaises de mettre en œuvre un ambitieux programme visant la réduction des inégalités d’accès aux droits en Tunisie.

À partir de 2016, l’AFD sera d’ailleurs l’opérateur privilégié de la France en matière d’appui à la gouvernance et cela se traduira concrètement pour la Tunisie par la mobilisation de nouveaux moyens au service de projets favorisant la bonne gouvernance.

Interview M.François Gouyette - JPEG

Dernière modification : 25/02/2016

Haut de page