Soutien aux droits des femmes

La défense des droits des femmes est une constante de la diplomatie française. Depuis 2011, l’ambassade de France en Tunisie en a fait un axe de ses échanges avec la société civile.

Dans le cadre du festival Al-Kalimat, soutenu par l’Institut français, la journée du 8 mars est consacrée aux femmes, avec des débats et lectures mettant à l’honneur l’engagement et la création artistique des femmes.

La Tunisie était représentée à la 2ème édition du Forum des femmes francophones, à Kinshasa, les 4 et 5 mars dernier.

JPEG


Droits de la femme : une priorité, des références

La défense des droits des femmes, la promotion de l’égalité femmes-hommes et la lutte contre les violences fondées sur le genre figurent parmi les priorités de la diplomatie française en matière de promotion et de protection des droits de l’Homme.

La France est particulièrement attachée au respect de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW- 1979) et de son protocole facultatif, ainsi qu’aux textes issus des conférences du Caire sur la population et le développement (1994) et de Pékin sur les femmes (déclaration et programme d’action de Pékin, 1995).

Pour en savoir plus sur l’action internationale de la France en faveur des droits des femmes et de l’égalité, cliquez ICI.

Voir aussi :
- la stratégie genre et développement,
- la stratégie française pour l’égalité femme-homme.


Les femmes aux cœur des forums de la société civile

L’ambassade de France apporte son soutien à l’essor de la société civile tunisienne. Les droits et la santé des femmes forment l’un des quatre axes choisis pour concrétiser cette solidarité, notamment par le biais de l’Institut français de Tunisie (IFT) et de l’Agence française de développement (AFD).

C’est pourquoi la promotion des droits des femmes a constitué l’un des thèmes privilégiés des trois Forums tuniso-français de la société civile organisés en 2011, en 2012 et en 2013. Il sera toujours d’actualité pour la prochaine édition prévue en mai 2014.

Les rencontres passées ont débouché sur des initiatives concrètes dans les domaines suivants :

- soutien aux activités associatives,
- revalorisation de l’artisanat féminin,
- soutien à la création d’entreprises sociales,
- renforcement de la lutte contre l’analphabétisme des femmes,
- égalité, parité, mixité,
- lutte contre les violences faites aux femmes.

JPEG


Soutien concret à des projets précis

Plus d’une vingtaine d’associations tunisiennes œuvrant pour les droits et la santé des femmes bénéficient d’un appui, parmi lesquelles :

- L’association "Femmes et Progrès", qui organise des formations dans 22 villes du nord-ouest de la Tunisie et qui a rencontré le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé, en janvier 2012.

- L’association "Les Hirondelles", » qui a développé un programme de santé publique en faveur des femmes travaillant auprès de la petite enfance à Sfax.

- L"Association de soutien à l’auto-développement" (ASAD]) qui développe l’artisanat féminin à Menzel Bourguiba. Le président du Sénat Jean-Pierre Bel lui a rendu visite le 28 novembre 2012.

- L’association "AMAL" pour la famille et l’enfant qui prend en charge de jeunes mères célibataires. AMAL fait partie des associations à l’origine du Forum tuniso-français de la société civile.

- L’association "Appui aux initiatives de développement" (AID), qui propose un programme de formation aux jeunes filles de milieux défavorisés dans le quartier populaire d’Ettadhamen, à la périphérie de Tunis. AID a reçu en décembre 2012 la visite de Yamina Benguigui, ministre déléguée chargée de la Francophonie très sensible à la condition des femmes.

- L’association "Femmes, montrez vos muscles" qui promeut un artisanat de qualité et qui a contribué à l’exposition D’Art Kamila , à la résidence de France.

- L’association "Esmaani" qui soutient les personnes les plus vulnérables. Elle intervient en particulier en milieu hospitalier afin de réduire la mortalité féminine lors de l’accouchement et pour animer des ateliers d’expression destinés aux enfants malades hospitalisés.

- L’association "Africaine santé", à l’origine d’un site médical francophone grand public consacré à la santé de la femme en Tunisie et en Afrique.

- L’association "Appel de charité", qui œuvre au soutien et au relèvement de femmes handicapées pour une insertion sociale et professionnelle à Beni Khedache (gouvernement de Médenine).

- L’association "La voix de l’enfant" de Nabeul, qui apporte un soutien aux mères célibataires et à leurs enfants (vêtements, médicaments, nourriture et aide juridique).

- L’association "Ajmi Toumi DreamInTunisie" qui forme des femmes à la création de coopératives artisanales.

- L"Association d’action civile de Zarzis", qui informe les femmes au sujet de leurs droits et concernant la création et la gestion d’associations.

- L’association "Rahma" des personnes vivant avec le sida qui travaille à renforcer l’autonomie des femmes atteintes.

- L"Association tunisienne de la santé reproductive" (ATSR) qui lutte pour le dépistage précoce du cancer du sein et qui a organisé, en partenariat avec l’IFT, trois journées de sensibilisation et de formation au dépistage précoce du cancer du sein dans la région du Kef.

- L"Association tunisienne de droit au développement" (ATDD) qui renforce les compétences juridique et de gestion des femmes en charge de projets.

Dernière modification : 17/08/2016

Haut de page