La première pierre de l’ENIB est posée

JPEG - 107.6 ko
L’ambassadeur François Gouyette et le ministre de l’enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Taoufik Jelassi devant la première pierre de l’ENIB.

Le 27 juin 2014, le ministre de l’Enseignement supérieur Taoufik Jelassi et l’ambassadeur de France en Tunisie François Gouyette ont posé la première pierre de l’École nationale d’ingénieurs de Bizerte, à Menzel Abderrahmane. La fin des travaux de construction et la livraison du bâtiment sont prévues pour l’été 2016.

L’ENIB est intégralement financée par l’Agence française de développement (AFD), à travers un prêt de 15 M€ englobant la construction du bâtiment, ses équipements et des actions d’accompagnement des personnels pédagogiques et techniques. C’est l’un des projets-phares de la coopération franco-tunisienne.

Créée en 2009, l’ENIB est un établissement public relevant de l’Université de Carthage. Elle a fêté le 27 juin 2014 sa troisième promotion d’ingénieurs en Génie industriel et sa toute première promotion d’ingénieurs en Génie mécanique. Une troisième spécialité, le Génie civil, sera ouverte quand l’ENIB emménagera dans ses propres murs.

- Cliquez pour regarder l’album photo de la cérémonie d’inauguration.

JPEG - 132 ko
Au centre, le directeur de l’ENIB Sadok Guellouz. A gauche, le directeur de l’AFD à Tunis, Cyrille Berton.

Une architecture reflétant la philosophie de l’école

Les bâtiments de l’ENIB occuperont une surface totale de 16.000 m² sur le campus universitaire de Menzel Abderrahmane, face à l’Institut supérieur des études technologiques et tout près du Pôle de compétitivité agro-alimentaire.

Au nom de ses associés, l’architecte Lamine Ben Hibet expose le parti pris du cabinet choisi pour concevoir la future ENIB : « Ce n’est pas de l’architecture extravagante mais un projet soucieux de développement durable et respectueux de la dimension écologique. Dans cette région très ventée mais aussi très chaude en été, il fallait ménager des micro-climats, des espaces abrités. Nous avons voulu créer une atmosphère agréable pour que les étudiants ne soient pas indisposés par les conditions climatiques. » En outre, « les personnes à mobilité réduite pourront accéder à tous les niveaux sans difficulté. »

Le projet architectural allie élégance, modernité et fonctionnalité. Il reflète la philosophie de l’École : interaction entre les filières, ouverture sur le monde industriel et l’environnement socio-économique. Les amphithéâtres, salles de cours, laboratoires, ateliers, salles de projets, bibliothèque et médiathèque sont conçus et disposés de façon optimisée pour assurer un contact permanent entre les personnes présentes sur le site.

JPEG - 82.7 ko
L’architecte Lamine Ben Hibet présente le projet au nom de ses associés.

Des relations privilégiées avec le secteur industriel

Les ateliers et laboratoires de l’École seront pourvus de machines industrielles, de logiciels et d’équipements scientifiques de pointe, afin de permettre la formation pratique des étudiants, mais aussi de fournir un support aux entreprises qui développeront leurs produits au sein-même de l’ENIB. À cet effet, des locaux seront spécifiquement dédiés à l’amélioration des méthodes et procédés, ainsi qu’au prototypage. L’École intègre en effet un centre d’innovation où les entreprises pourront être accueillies pour leurs travaux de R&D.

Pour le directeur de l’ENIB, « le bijou du bâtiment, c’est le grand hall de génie mécanique qui couvre 10.000 m² et qui sera équipé de machines industrielles ». Sadok Guellouz profite de son intervention pour rendre hommage à Gaby Lopez, directeur général du groupe Zodiac en Tunisie et président du Groupement des industries tunisiennes aéronautiques et spatiales (GITAS), très investi dans le fonctionnement de l’École : « Gaby nous a tout simplement adoptés. Nous lui devons énormément au niveau des relations de l’ENIB avec le monde industriel. »

JPEG - 105.3 ko
M. Gaby Lopez, DG du groupe Zodiac en Tunisie et président du Groupement des industries tunisiennes aéronautiques et spatiales (GITAS)

Sortie de la 3ème promotion

En attendant de prendre possession de ses locaux, l’École nationale d’Ingénieurs de Bizerte est hébergée par l’Institut supérieur des études technologiques. L’ENIB célèbre en cette fin juin la sortie de sa troisième promotion d’ingénieurs en Génie industriel (48 étudiants) et sa toute première promotion d’ingénieurs en Génie mécanique (42 étudiants). Aujourd’hui l’École compte 354 étudiants, mais à terme, son effectif atteindra 1200 élèves ingénieurs.

- Cliquez pour accéder au récit de la remise des diplômes 2014.
- Cliquez pour regarder l’album photo.

JPEG - 111.8 ko
Depuis sa création en 2009, l’ENIB occupe des locaux provisoires, au sein de l’ISET de Bizerte

Dernière modification : 03/07/2014

Haut de page