Migrant de retour : un exemple de réinsertion professionnelle

Âgé de 34 ans, Boulbaba Demri est titulaire d’un master en management et marketing évènementiel. À cette qualification s’ajoute une expérience de 4 ans en tant que contrôleur de gestion. Passionné par les arts du spectacle, il est parti en France en mai 2013 et a travaillé plus d’un an dans ce pays. Mais il a souhaité rentrer en Tunisie pour des raisons personnelles,

C’est à travers des amis que Boulbaba Demri a pris connaissance de la procédure d’aide au retour mise en œuvre par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII). Financée par la France et l’Union européenne, celle-ci permet au migrant de bénéficier d’un accompagnement technique et financier pour préparer son départ de France, puis sa réinstallation en Tunisie.

PNG - 239.9 ko
Boulbaba Demri signe la convention qui lui ouvre de nouvelles perspectives professionnelles.

Boulbaba Demri s’est donc présenté à la direction territoriale de l’OFII à Bobigny pour y déposer une demande de retour volontaire. Cette demande validée, l’OFII a pris en charge l’organisation de son voyage et lui a remis un pécule financier. De plus, on l’a informé de l’existence d’un Programme d’appui à la réinsertion en Tunisie, conduit en coopération avec les services publics tunisien de l’emploi.

Revenu en Tunisie le 2 septembre 2014, M. Demri a pris contact avec la représentation locale de l’OFII qui, au vu de son parcours professionnel, de sa haute qualification et de son projet d’avenir, lui a proposé le programme de réinsertion par l’emploi. Cette formule novatrice, validée par une convention franco-tunisienne signée le 16 mai 2014 entre l’OFII et l’Agence nationale de l’emploi et du travail indépendant (ANETI), propose un accompagnement dans la recherche d’un emploi, la validation d’un projet professionnel au sein d’une entreprise, mais également la prise en charge financière d’une partie du salaire versé par l’employeur et le suivi par un opérateur local.

Boulbaba Demri a été orienté vers une organisation syndicale patronale, la Confédération des entreprises citoyennes tunisiennes (CONECT), Cet opérateur sélectionné pour l’encadrer lui a réservé une belle surprise en lui proposant finalement un poste en qualité de chargé de formation et de coaching.

JPEG - 114.2 ko
De G à D : M. Adel LABIDI (ANETI), Mme Douja BEN MAHMOUD GHARBI (CONECT), M. Abdessalem NAGAZI (OMEDRH), M. Boulbaba DEMRI, Mmes Alexandra KERGOIAN et Meha FARHAT de l’OFII..

Ce projet a reçu la validation du Comité de sélection réuni le 16 juillet 2015. L’ANETI, en tant que structure d’appui du programme, la CONECT en tant qu’employeur et l’OMEDRH en tant qu’opérateur de suivi étaient représentés à cette réunion. L’implication et les facultés d’adaptation dont M. Demri a fait preuve depuis son recrutement, outre l’engagement démontré par son employeur, ont été des critères particulièrement appréciés.

Ce nouvel emploi sera donc soutenu financièrement par la prise charge d’une partie du salaire et la garantie d’un suivi personnalisé, en vertu d’une convention signée entre le salarié, l’employeur, l’opérateur et l’OFII,

Cliquez sur le lien pour obtenir plus d’information sur les aides au retour et à la réinsertion :

Dernière modification : 30/07/2015

Haut de page