OFII et ANETI : favoriser la réinsertion économique

JPEG - 108.3 ko
"Je veux un salaire, comme tout le monde" (Zarzis)

Histoire d’un dispositif

Depuis 2011, en coopération avec les autorités tunisiennes, la Représentation de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) en Tunisie facilite la réinstallation de ressortissants tunisiens ayant vécu en France, en apportant son soutien financier et technique au démarrage de projets économiques.

Depuis sa mise en œuvre, le dispositif d’aide à la réinstallation de l’OFII a validé près de 300 projets dans de nombreux secteurs d’activité (agriculture, élevage, artisanat, commerce, restauration, services). Cet appui a représenté une moyenne de 5.300 € de subvention par projet et généré près de 500 emplois.

PNG - 38.5 ko
Nombre total de projets validés par secteur d’activité

Une centaine de projets par an ont bénéficié d’un appui au démarrage grâce à l’OFII et ses partenaires tunisiens, qu’ils soient institutionnels (Agence nationale de l’emploi et du travail indépendant – ANETI) ou issus du milieu associatif et du secteur privé.

Depuis septembre 2013, une nouvelle méthode de validation des projets a été mise en place afin de renforcer l’implication des autorités locales et le dialogue avec les porteurs de projets. À partir de janvier 2014, des moyens supplémentaires ont été mis en œuvre afin de valider un grand nombre de demandes issues des retours de 2011 et 2012 (150 projets validés en 4 mois).

Derniers comités de sélections

DateLieuDossiers validés
21/01/2014Zarzis22
25/02/2014Ben Guerdane27
26/02/2014Gabès16
26/03/2014Zarzis29
24/04/2014Médenine19
25/04/2014Zarzis12
05/05/2014Tunis8
07/05/2014Tunis13
16/05/2014Zarzis4
Total9 comités150 dossiers

Parallèlement, la réflexion est lancée pour définir une nouvelle forme de coopération, diversifiant les formes d’aides à la réinstallation et privilégiant les projets participant au développement régional.


Description du dispositif d’aide à la création d’entreprises

Un appui à la création d’entreprises

Les migrants de retour qui souhaitent un accompagnement sont accueillis à la Représentation de l’OFII à Tunis. L’OFII les dirige vers un opérateur chargé de les aider à formaliser leur projet. Une étude de faisabilité du projet est rédigée et présentée au comité de sélection, présidé par l’ambassadeur de France et composé de membres représentant les services français et tunisiens impliqués (autorités locales et directions techniques). Après validation du projet et versement d’une subvention de démarrage, un suivi est assuré pendant un an par l’opérateur.

Des opérateurs

Depuis 2012, l’OFII a diversifié ses opérateurs et a recours au milieu associatif pour assurer un suivi renforcé des projets.

À ce jour, cinq opérateurs ont été chargés d’appuyer techniquement les projets des migrants de retour financés par l’OFII :

- l’Agence nationale pour l’emploi et le travail indépendant (ANETI) sur l’ensemble du territoire tunisien, par le biais de ses bureaux de l’emploi ;
- l’Association de développement durable et de coopération internationale (ADDCI) dans le Sud tunisien et particulièrement dans les gouvernorats du Sud- Est (Médenine, Tataouine et Gabès) ;
- l’Organisation maghrébine des études et de développement des ressources humaines (OMEDRH) ;
- CEFI International (Croissance économique et finances internationales) ;
- l’Association tunisienne pour l’éveil démocratique (ATED).

PNG - 36.5 ko
Projets validés dans le Sud tunisien

Vers un élargissement du dispositif

À la suite d’une réflexion lancée par les services centraux de l’OFII, le dispositif de réinsertion évolue en 2014, dans le sens de la diversification. Le lancement du Programme d’appui à la réinsertion en Tunisie caractérise cette nouvelle étape marquée par la signature d’une nouvelle convention signée entre l’OFII et l’ANETI, le 16 mai 2014 à Zarzis.

Ce programme innovant et ambitieux a vocation à mettre en place un parcours de réinsertion à plusieurs niveaux :

- aide à la formation,
- aide au retour à l’emploi,
- poursuite de l’aide à la création d’entreprises.


Quelques chiffres

Depuis le lancement du dispositif de réinsertion, plus de 1500 migrants tunisiens ont bénéficié d’une aide au retour et 419 dossiers d’aide à la réinstallation par la création de microprojets ont été pris en considération.

298 demandes ont été validées à raison de 5.270 euros/projet.


JPEG - 123.3 ko
Nombre total de projets validés par gouvernorat

Album photo

Soutenus par l’OFII et ses opérateurs tunisiens, ils sont devenus éleveurs, pêcheurs, restaurateurs, commerçants ou artisans. Pour constater leurs efforts et leur réussite en images, cliquez ICI.

JPEG - 102 ko
Cliquez pour regarder l’album photo !

Dernière modification : 28/07/2015

Haut de page