La France en Tunisie Ambassade de France à Tunis
fontsizeup fontsizedown

 français  

Accueil » L’Ambassade » Les services

Office français de l’immigration et de l’intégration


Qu’est-ce que l’OFII ?

L’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) est un établissement public à caractère administratif relevant du ministère de l’Intérieur, placé sous la Direction générale des étrangers en France (DGEF).

L’établissement applique les directives du gouvernement en matière d’immigration. Ainsi, il met en œuvre les dispositions administratives et médicales relatives à l’introduction des étrangers sur le territoire français, ainsi que celles relatives au retour et à la réinsertion des migrants dans leur pays d’origine.

Pour l’exercice de ses compétences, l’OFII dispose d’une direction centrale, de directions territoriales en France et de représentations à l’étranger.


Rôle de l’OFII en Tunisie

La représentation de l’OFII à Tunis a été créée en 1969, conformément aux dispositions de la Convention de main d’œuvre entre la France et la Tunisie du 9 août 1963.

Placée sous le contrôle de l’Ambassade de France, la représentation assure le contrôle administratif et médical relatif à différentes démarches :

  • regroupement familial,
  • conjoints de Français,
  • préparation à l’accueil et l’intégration en France,
  • introduction des travailleurs tunisiens sur le sol français (travailleurs permanents, temporaires et saisonniers),
  • accompagnement dans le cadre des politiques de retour et de réinsertion.

La représentation a également en charge les modalités d’application de l’Accord franco tunisien concernant les échanges de jeunes professionnels. Elle assure la promotion de l’Accord de gestion concertée des flux migratoires signé entre la France et la Tunisie en 2008.


Coordonnées de l’OFII Tunis

Adresse : 13 rue de Karthoum - BP 63 - 1075 Tunis
Tél : 31 315 200 - 31 315 201- 31 315 202 - 31 315 203
Fax : 71 794 509
Mél : ofii.tunisie@ofii.fr

Horaires d’ouverture au public
- Regroupement familial : lundi, mercredi et vendredi de 14h à 16h
- Travailleurs : lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 11h à 12h
- Carte compétences et talents, retour et réinsertion : du lundi au vendredi, de 10h à 12h

- M. Stéphane DARMAS
Directeur de la représentation

- Mme Alexandra KERGOIAN
Adjointe au directeur

- Mme Néfissa TRABELSI
Assistante du directeur et régisseure

- Mme Nesrine ABDELHEDI
Regroupement familial

- Mme Ourida CHELBI
Travailleurs saisonniers

- Mme Soraya BEN SASSI
Migrations professionnelles

- Mme Maha FARHAT
Carte compétences et talents, aides à la réinstallation

- Mme Sonia AMROUSSI
Accueil conjoints de Français

- Dr Jeanine RUÉ
Responsable du service médical


Le regroupement familial en 2012

En 2012, 1339 familles ont été introduites en France, soit une très légère hausse de 1%.

La demande de regroupement familial (conjoint et enfants) doit être déposée par l’étranger résidant en France auprès de la direction territoriale OFII de son lieu de résidence.

Une fois la demande instruite et acceptée par la préfecture au vu des critères relatifs aux conditions d’accueil (logement, revenus). Une fois la demande instruite et acceptée, le dossier est transmis au bureau de l’OFII à Tunis, pour les formalités d’acheminement.

On peut rappeler qu’en France toute personne arrivée au titre de la famille, que ce soit dans le cadre du regroupement familial ou bien comme membre de la famille d’un Français, a le droit de travailler dès son arrivée.

JPEG - 65.5 ko
14 années de regroupement familial

Les migrations professionnelles en 2012

Conséquence d’une conjoncture économique difficile, on constate pour l’année 2012 une baisse de 10% des travailleurs tunisiens introduits en France, malgré la communication autour de l’Accord franco-tunisien sur la gestion concertée des flux migratoires signé le 28 avril 2008. Il faut rappeler que depuis 2009, la migration professionnelle enregistrait une hausse régulière de 13% par an.

CTPermSMAPTJPSaisTotal
Travailleurs acheminés en 2011 92 456 57 60 296 993 1954
Travailleurs acheminés en 2012 82 318 84 35 235 998 1752

Légende :
- CT : carte compétences et talents
- Perm : travailleur permanent
- SM : salarié en mission
- APT : autorisation provisoire de travail
- JP : jeune professionnel
- Sais : travailleur saisonnier

À ces chiffres peuvent s’ajouter les personnes admises sur le sol français pour d’autres motifs économiques : changements de statut, scientifiques, professions artistiques (1215 en 2011 et 1350 en 2012).

1) Les travailleurs permanents et temporaires (APT) :
La représentation de l’OFII en Tunisie est compétente pour le contrôle administratif et médical des étrangers admis à séjourner et à travailler en France en qualité de travailleurs à titre permanent ou temporaire (avec une autorisation provisoire de travail).
Il est à noter que les 235 Tunisiens qui ont bénéficié de l’accord d’échanges de jeunes professionnels sont comptabilisés comme "travailleurs temporaires".

JPEG - 52.5 ko
Travailleurs permanents et temporaires

2) Les travailleurs saisonniers :
En 2012, le nombre de saisonniers acheminés en France reste constant par rapport à 2011, avec 998 travailleurs introduits contre 993 en 2011.

28,35% des saisonniers sont originaires de la région de Jendouba et 43,88% de Mahdia.

En ce qui concerne la destination des migrants, on remarque que 135 saisonniers (13,52%) ont été acheminés vers les Bouches-du-Rhône, 203 (20,34%) vers la Drôme et 553 (55,41%) vers le Vaucluse.

JPEG - 36.7 ko
Travailleurs saisonniers : évolution sur 12 ans

L’accord d’échange de jeunes professionnels

Le 4 décembre 2003, la France et la Tunisie ont signé un accord bilatéral permettant à de jeunes professionnels d’exercer leur métier dans l’autre pays pendant une période limitée. Cela leur apporte une expérience internationale valorisante et enrichissante sur les plans professionnel et linguistique.

Cliquez ICI pour en savoir plus.


La carte "compétences et talents"

Cette carte de séjour d’une durée de trois ans, renouvelable une fois, permet à un Tunisien de contribuer au rayonnement économique et culturel de la France à travers ses compétences. À son retour en Tunisie il fait bénéficier son pays de l’expérience acquise en France.

Ce dispositif a été mis en place en 2008 et la Tunisie constitue, dans le monde entier, le pays qui a obtenu le plus de cartes de séjour "compétences et talents". 82 ont été accordées par l’Ambassadeur en 2012, contre 92 en 2011. La majorité des cartes sont délivrées à des ingénieurs, mais également à des artistes.

Cliques ICI pour en savoir plus.


Le dispositif français d’accueil et d’intégration

Le dispositif de préparation à l’intégration fixé par décret du 30 octobre 2008 est mis en œuvre en Tunisie depuis le 1er décembre 2008. Il concerne les conjoints de Français et les bénéficiaires du regroupement familial.

Placé en amont de l’entrée en France, ce dispositif permet d’évaluer le degré de connaissance de la langue française et des valeurs de la République. Suite à ces évaluations, et si le besoin est établi, les "primo-arrivants" reçoivent une formation en langue française et une sensibilisation aux valeurs de la République.

La représentation de l’OFII en Tunisie coordonne le dispositif, en relation avec le Centre de langue de l’Institut français de Tunisie, chargé de réaliser les évaluations et les formations, et le Consulat général de France, chargé de la délivrance des visas.

2012
Personnes évaluées Dispense des tests linguistiques Formation linguistique
CF 4813 1378
31%
109 2,2%
RF 1651 592 201 12%
Total 6464 1970 310 4,7%
Personnes évaluées Formation valeurs de la République
CF 4813 269 5%
RF 1651 221 13%
Total 490 426 7,5%

Légende :
- CF : conjoints de Français
- RF : regroupement familial


Projets de réinstallation économique

Dans le cadre de la partie relative au développement solidaire de l’Accord franco-tunisien du 24 avril 2008, l’OFII met en œuvre, par le biais de conventions avec des opérateurs locaux, le dispositif d’aide à la réinstallation économique des Tunisiens souhaitant revenir en Tunisie.

Cette réinstallation économique est favorisée par une aide technique au montage de projets (formation sur la création d’entreprise, appui à l’élaboration d’un plan d’affaires) et l’octroi d’une aide financière au démarrage.

Des opérateurs locaux sont chargés d’accompagner les promoteurs dans la réalisation de leur projet économique, en leur dispensant une formation si nécessaire, de les assister pour l’élaboration d’une étude de faisabilité et de réaliser le suivi du projet. Ces opérateurs sont l’Agence nationale pour l’emploi et le travail indépendant (ANETI) et l’Association pour le développement durable et la coopération internationale de Zarzis (ADDCI Zarzis).

L’OFII, après avis d’un comité de sélection présidé par l’ambassadeur de France, octroie une aide financière pour le démarrage du projet.

En 2012, 75 projets de différentes natures - élevage et cultures maraichères, pêche, commerces (épicerie, commerce de bouche, matériaux de construction), services informatiques, artisanat (menuiserie aluminium, traitement du marbre, soudure) - ont été validés en comité de sélection (16 en 2011).

Ils ont reçu un financement de l’OFII pour un montant total de 340.000 euros. La moyenne de financement s’établit à 5200 euros par projet.


publié le 6 février 2014

Liens utiles

Facebook Twitter Google+ Storify Youtube Dailymotion Flickr RSS