La France en Tunisie Ambassade de France à Tunis
fontsizeup fontsizedown

 français  

Accueil » Relations franco-tunisiennes » Actualité économique

Partenariat tuniso-français pour le marché libyen

Le 2 février 2012, entreprises françaises et tunisiennes se sont réunies à la Maison de l’exportateur de Tunis pour examiner les opportunités d’affaires en Libye.

Tous les acteurs du partenariat économique entre la France et la Tunisie étaient réunis :

- le Centre tunisien de promotion des exportations (CEPEX),
- la Mission économique Ubifrance,
- la Chambre tuniso-française de commerce et d’industrie (CTFCI),
- le Service économique régional (SER).


Pour un partenariat trois fois gagnant

L’ambassadeur de France Boris Boillon a ouvert la séance en soulignant la place que pouvaient prendre les consortiums franco-tunisiens sur le marché libyen, tandis que d’importants contrats sont en passe d’être négociés. Les entreprises de nos deux pays ont tout à gagner à partager leurs connaissances, à mettre en commun leurs réseaux de contacts, à faciliter la communication des unes et des autres. L’important, a-t-il insisté, est de construire « un partenariat trois fois gagnant » qui profitera aussi à l’économie libyenne.

JPEG - 70.9 ko
Boris Boillon : pour un partenariat trois fois gagnant.

Abdellatif Hamam, président directeur général du Centre de promotion des exportations (CEPEX), a pris le relais de Boris Boillon, rappelant qu’il existe depuis 2001 un accord de libre échange entre la Tunisie et la Libye.


Plusieurs secteurs très porteurs

Devant plus de 300 participants, le directeur Ubifrance pour la Tunisie et la Libye, Jacques Torregrossa, a fait un point sur les secteurs porteurs libyens. Il a insisté sur la relance de la production pétrolière, la croissance de la demande en énergie électrique et d’importants besoins dans la construction et l’urbanisme. Dans le domaine de la santé, des télécommunications et de l’eau, des possibilités sont à saisir « à condition d’avancer prudemment et de choisir avec soin ses partenaires libyens ».

JPEG - 88.5 ko
Le directeur d’Ubifrance devant un public nombreux.

Jacques Torregrossa a insisté sur la possibilité pour les PME tunisiennes et françaises de s’adosser à des groupes plus importants et déjà implantés.
Tout comme Abdellatif Hamam, il a souligné la puissance que peuvent avoir les rapprochements franco-tunisiens sur le marché libyen de l’agroalimentaire et de la grande distribution. Ces marchés sont particulièrement attractifs, la Libye ayant le PIB par habitant le plus élevé d’Afrique.

JPEG - 87.4 ko
Jacques Torregrossa sollicité à l’issue du séminaire.

Le directeur [Ubifrance a conclu son intervention par une série d’invitations. Dans le sillage de la foire de Tripoli (2-12 avril), où la France installera son pavillon, plusieurs salons permettront aux professionnels d’un même secteur de nouer des partenariats :

- "Libyabuild", en mai, pour la construction ;
- Agrolibya, en juin, pour l’agriculture,
- Technology of Oil & Gas (TOG), en octobre, pour les hydrocarbures.

En outre, Ubifrance organisera en Libye plusieurs missions de découvertes de marché, notamment dans les secteurs de la santé, de l’aménagement urbain et des travaux publics. Début juillet, des rencontres d’acheteurs se tiendront dans les domaines de l’eau et de l’électricité.

JPEG - 80.4 ko
L’équipe d’Ubifrance (de gauche à droite : Aïda Hamrouni, Selim Gritli et Michèle Feki)

Le retour de la confiance

La deuxième partie de la matinée a été l’occasion d’échanger sur le contexte politique, juridique et financier de l’économie libyenne.

JPEG - 80.8 ko
Christel Péridon, chef du Service économique régional.

Christel Péridon, responsable du Service économique régional (SER), a souligné deux points particulièrement encourageants :

- le déblocage des avoirs libyens,
- la reprise rapide des exportations pétrolières, principale source de revenus du pays.

Cette « bouffée d’oxygène » pour le nouveau gouvernement devrait permettre le lancement d’investissements importants. Leur objectif : réduire la dépendance du pays au secteur pétrolier en pariant sur de nouveaux secteurs, notamment l’industrie et le tourisme.

Dans ce contexte, le retour de la confiance s’accompagne d’une remise en marche progressive du système financier et bancaire.

Contacter Ubifrance :

Jacques Torregrossa
Directeur pour la Tunisie et la Libye
jacques.torregrossa@ubifrance.fr


publié le 7 novembre 2013

Forum francophone des affaires

Des idées, de l’information,
sur le site du Forum francophone des affaires

Liens utiles

Facebook Twitter Google+ Storify Youtube Dailymotion Flickr RSS