Pascal Canfin en Tunisie

Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères chargé du Développement, Pascal Canfin est venu en Tunisie les 27, 28 et 29 mars 2013. Il a rencontré les autorités tunisiennes et visité plusieurs chantiers soutenus par la coopération française.

Il s’est également rendu au Forum social mondial. C’est la première fois que cet évènement annuel avait lieu dans un pays arabe. Le rassemblement a attiré à Tunis des milliers d’organisations non gouvernementales, d’associations, de syndicats et de personnalités publiques.

JPEG - 93.2 ko
Pascal Canfin et deux jeunes membres d’une association de citoyenneté tunisienne. Au Forum social mondial de Tunis.

Entretiens de haut niveau

Le 28 mars, Pascal Canfin a successivement été reçu par le président de la République, Moncef Marzouki, le président de l’Assemblée nationale constituante Mustapha Ben Jaafar et le chef du gouvernement Ali Larayedh.

Le ministre français a échangé sur les grandes étapes de la transitions démocratiques et les projets de coopérations en cours. Il a dit son optimisme et la confiance du gouvernement français dans la réussite de l’expérience tunisienne.

Pascal Canfin s’est également entretenu avec Leïla Bahria, secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères, et Khalil Zaouia, ministre des Affaires sociales.


Encourager le développement du solaire tunisien

Pendant son déplacement, le ministre délégué au Développement a rencontré le secrétaire d’État tunisien chargé du développement régional. Ensemble, ils ont signé une déclaration d’intention portant sur le développement des énergies renouvelables en Tunisie. Cliquez ICI pour en savoir plus.

JPEG - 87.4 ko
Pascal Canfin, ministre délégué au développement et Noureddine Kaabi, secrétaire d’État chargé du Développement régional.

De par sa situation géographique, la Tunisie s’affirme comme une plateforme d’innovation et d’investissement dans le domaine de l’énergie solaire sur la rive sud de la Méditerranée.

Le ministre a dit sa détermination à encourager cette dynamique : "C’est l’une des priorités de la politique de développement française d’accompagner nos partenaires à se développer dans le secteur des énergies renouvelables car nous pensons que c’est une solution à la fois locale, pour le développement économique, et globale, pour lutter contre des problèmes comme le réchauffement climatique".

Plusieurs projets tunisiens bénéficient d’un appui du Fonds d’études et d’aides au secteur privé (FASEP), un dispositif mis en place par le ministère français de l’Économie et des Finances destiné à la promotion de technologies innovantes dans les pays émergents dans (exemple dans le gouvernorat de Kébili).


Infrastructures et formation professionnelle : deux appuis clefs

Dans le sillage de ces entretiens Pascal Canfin a visité deux projets soutenus par la coopération française dans des secteurs stratégiques pour le développement de la Tunisie :
- le renforcement des infrastructures, à travers l’extension du réseau de transports en communs de Tunis ;
- la formation professionnelle et l’emploi, avec une visite au nouveau centre de formation de Kabaria – Ibn Sina, spécialisé dans les métiers de la construction.

JPEG - 107.3 ko
Pascal Canfin (à g.) accompagné par les résponsables de plusieurs sociétés de transport public tunisien.

En savoir plus sur ces deux visites de terrain.


Réunion avec la Banque africaine de développement

Pascal Canfin a également profité de son passage à Tunis pour faire une visite au siège de la Banque africaine de développement (BAD), dont la France est l’un des principaux pays contributeurs (près de 4% du capital). Une réunion de travail a été tenue en présence notamment de François Kruger, administrateur de la BAD pour la France, la Belgique et l’Espagne, ainsi que d’Aly Abou-Sabaa, vice-président de la BAD.

Cette réunion fait suite à la signature par Pascal Canfin, le 11 février dernier, de la Convention de la BAD sur la facilité africaine de soutien juridique (FASJ), qui vise à assurer aux pays africains une meilleure protection juridique de leurs intérêts économiques et financiers, notamment dans la gestion de leur dette publique. La France s’est engagée sur une contribution de 5 millions de dollars, devenant ainsi le premier contributeur bilatéral de ce dispositif.


Rencontres au Forum social mondial

Du 26 au 30 mars Tunis a accueillie l’édition 2013 du Forum social mondial, un évènement qui a attiré dans la capitale plusieurs dizaines de milliers de participants, venus de plus de 130 pays. Cette année, le rassemblement a été baptisé "Dignité", l’un des mots d’ordre de la révolution tunisienne.

JPEG - 104.3 ko
Forum social mondial de Tunis 2013

Le ministre français du Développement s’est rendu sur le campus universitaire de Manar, où se déroulait l’évènement.
Il a assisté à deux conférences, l’une organisée par Via Campesina portant sur la question des semences, l’autre relative à la Responsabilité sociale des entreprises.

"Je suis avant tout venu pour écouter" a assuré Pascal Canfin, qui explique avoir placé la concertation avec la société civile au cœur de son approche ministérielle.

JPEG - 96.9 ko
Pascal Canfin. Conférence sur les semences organisée par Via Campesina. Forum social mondial de Tunis

"C’est dans ce genre de rencontre qu’émergent les idées. Ces idées font ensuite leur chemin et sont parfois reprises par les responsables politiques, comme c’est le cas pour le principe d’une taxe sur les transactions financières, que le gouvernement français a récemment défendu au niveau européen".

Le ministre a également échangé avec quelques uns des organisateurs et des des participants, militants, acteurs associatifs et syndicalistes... Les principales questions abordées ont été celles des pollutions environnementales, des droits des migrants, du droit à l’information ou encore du droit de la femme et de l’enfant.

JPEG - 93.6 ko
Pascal Canfin devant le stand du CRID, un collectif de 53 associations françaises de solidarité internationale

Dernière modification : 11/04/2013

Haut de page