Remise des diplômes à l’ENIB

L’École nationale d’Ingénieurs de Bizerte (ENIB) a fêté le 27 juin 2014 sa troisième promotion d’ingénieurs en Génie industriel (48 étudiants) et sa toute première promotion d’ingénieurs en Génie mécanique (42 étudiants). Une troisième spécialité, le Génie civil, sera ouverte quand l’ENIB emménagera dans ses locaux définitifs, en septembre 2016.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Taoufik Jelassi et l’ambassadeur de France en Tunisie François Gouyette, qui venaient de poser la première pierre du futur complexe, ont participé à la remise des diplômes orchestrée par le directeur de l’école Sadok Guellouz, devant un public familial débordant de joie et de fierté.

JPEG - 126.2 ko
Cliquez pour accéder à l’album photo !

Une cérémonie haute en couleurs

Il y avait du bleu (couleur du génie industriel), du jaune (couleur du génie mécanique), de l’émotion et beaucoup d’énergie dans la grande salle où se déroulait la remise des diplômes.

Sortant lentement des coulisses en file indienne, sur une bande sonore aux tonalités épiques (1492, Christophe Colomb), les nouveaux ingénieurs ont pris place sous les applaudissements de leurs proches et de leurs enseignants.

JPEG

Le temps des discours

Le silence rétabli, le président de l’Université de Carthage Lassaad El Asmi leur a fait part de son estime : « Vous avez suivi vos études dans des conditions qui n’étaient pas optimales mais vous avez survécu et vous avez réussi ! ».

JPEG - 112.6 ko
Le président de l’Université de Carthage Lassaad El Asmi

Invité à prendre la parole, l’ambassadeur de France a salué l’assistance en arabe avant de poursuivre en français : « l’ENIB, vous le savez, occupe une position particulière dans notre coopération. L’Institut français lui a affecté un expert technique international à temps plein pour accompagner le développement des rubans pédagogiques de la formation. Toutes les conditions semblent réunies pour que cette nouvelle école se fraye une place de choix dans le système tunisien de formation et de recherche. »

JPEG - 108 ko
L’ambassadeur François Gouyette

Prenant la suite, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a commencé par un souvenir : « Il y a quatre ans, j’ai fait partie de l’équipe d’experts qui s’est penchée sur la conception de l’ENIB : Quelles spécialités ? Combien d’élèves ? J’étais loin d’imaginer qu’un jour, j’allais poser la première pierre de cette école ! ».

Puis il s’est adressé aux héros du jour : « Nous avons besoin de vous tous, de votre créativité pour assurer la réussite de la start up Tunisie. La nouvelle Tunisie, on y croit tous et chacun d’entre vous peut contribuer à la réalisation de notre rêve. »

JPEG - 99.3 ko
Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Taoufik Jelassi

Le temps des hommages

L’ENIB a déjà ses coutumes. L’une d’elle consiste à remercier les partenaires et amis :
- Jean-Luc Tholozan, attaché de coopération universitaire à l’Institut français de Tunisie
- Gaby Lopez, directeur général du groupe Zodiac en Tunisie et président du Groupement des industries tunisiennes aéronautiques et spatiales (GITAS).

JPEG - 114.2 ko
Skander Chaouach représente Gaby Lopez, directeur général du groupe Zodiac en Tunisie et président du GITAS

Puis vient le tour des majors de promotion : deux jeunes gens ex aequo en génie mécanique et une jeune femme en génie industriel. La matinée est bien avancée et les personnalités officielles, requises par d’autres engagements, s’éclipsent à regret.

JPEG

La remise des diplômes

C’est alors que commence effectivement la remise des 90 diplômes. Les enseignants de l’ENIB ont pris place sur le podium. Appelés au micro l’un après l’autre, les nouveaux ingénieurs leur serrent la main et reçoivent le document qu’ils conserveront précieusement toute leur vie. Au pied de l’estrade, les photographes se bousculent pour capter ces instants de gloire qui viennent couronner cinq années d’efforts.

JPEG

Une vie professionnelle remplie de promesses attend les nouveaux diplômés de l’ENIB. Grâce aux liens étroits cultivés par leur école avec le monde de l’industrie, bon nombre d’entre eux ont déjà reçu une offre d’emploi.

JPEG


L’ENIB en quelques mots

L’ENIB est un établissement public relevant de l’Université de Carthage. Elle a été créée en 2009, dans le contexte de modernisation des formations d’ingénieurs en Tunisie. Son ambition consiste à former des ingénieurs poly-compétents, entreprenants et bons communicateurs, grâce à des programmes répondant aux exigences internationales.

On accède à l’ENIB à l’issue d’un concours national, après deux années en Institut préparatoire aux études d’ingénieur. La troisième et dernière année de la formation comprend un semestre largement réservé aux options (performance industrielle, Lean Manufacturing, certification et qualité aéronautique, structures aéronautiques/navales) et un autre totalement consacré au projet de fin d’études réalisé dans un contexte industriel.

Aujourd’hui l’École compte 354 étudiants, mais, à terme, ils seront 1200 élèves ingénieurs. Le personnel enseignant est actuellement composé de 25 professeurs permanents, 4 enseignants contractuels et 20 vacataires.

JPEG

Liens étroits avec des écoles françaises

L’ENIB s’appuie sur un partenariat fort avec l’École nationale supérieure des arts et métiers (ENSAM), une des meilleures écoles d’ingénieurs françaises. Cela se traduit par des échanges réguliers de professeurs et d’étudiants dans les deux sens, Sud-Nord et Nord-Sud. Chaque année, une quinzaine de professeurs visiteurs français dispensent des cours à l’ENIB et, dans chaque promotion, une quinzaine d’étudiants de l’ENIB poursuivent un cursus de double diplôme ENIB-ENSAM (18 pour l’année 2013-2014).

Une autre convention de partenariat a été signée en février 2012 avec Polytech Clermont-Ferrand et l’Institut français de mécanique avancée (IFMA). Elle concerne le programme de Génie civil.

L’apport financier et technique de l’ambassade de France a été le catalyseur de ces échanges.

JPEG

Relations privilégiées avec le secteur industriel

L’ENIB est une école ouverte sur son environnement socio-économique qui collabore de façon étroite avec le monde de l’industrie, aussi bien dans le domaine de la recherche et développement qu’en matière d’enseignement et de formation continue.

Le choix de secteurs en plein essor en Tunisie, comme l’aéronautique (Zodiac Aerospace, Aerolia, Sogeclair….), a permis une forte participation du secteur industriel dans les enseignements . Ainsi, 70% du contenu des modules optionnels ont été assurés cette année à titre gracieux par des professionnels du domaine et 100% des projets de fin d’études se sont déroulés dans les entreprises.

JPEG

Dernière modification : 08/07/2014

Haut de page