Sensibilisation aux dangers des pesticides

L’Agence française de développement et le Fonds français pour l’environnement mondial soutiennent une campagne de sensibilisation au bon usage des pesticides, dans quatre gouvernorats tunisiens.
Porté par les ONG locales, le message s’adresse aux agriculteurs mais aussi aux enfants des écoles.

JPEG


Les pesticides présentent des dangers

L’utilisation des pesticides par les agriculteurs est perçue depuis plusieurs décennies comme un moyen d’augmenter et de stabiliser la production alimentaire à moindre coût. Cependant, l’utilisation de ces produits, qu’elle soit orientée contre les maladies des cultures, les insectes ravageurs ou les herbes indésirables, constitue également une source de dangers pour les utilisateurs, pour les consommateurs des produits alimentaires et pour l’environnement.

Pour les agriculteurs et leurs familles, les dangers sont autant liés à des intoxications aigües par ingestion, inhalation, contact avec la peau ou les yeux, qu’à des intoxications chroniques du fait d’une exposition répétée aux pesticides durant un certain temps. Ces intoxications peuvent engendrer des pathologies plus ou moins graves, pouvant dans certains cas entrainer la mort.

Pour les consommateurs, les résidus de pesticides présents sur les produits alimentaires ou dans l’eau potable (transferts des pesticides dans les nappes phréatiques) sont responsables d’intoxications de mêmes types, aux conséquences tout aussi graves.

La mauvaise utilisation des pesticides est également responsable de dégradations souvent désastreuses de l’environnement : milieux aquatiques pollués (rivières, littoraux, nappes), destruction de la biodiversité, destruction des sols…

JPEG


Campagne de sensibilisation dans 4 gouvernorats tunisiens

C’est pourquoi l’Agence française de développement (AFD) et le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM) ont soutenu la mise en place d’une campagne intensive de vulgarisation visant à sensibiliser 4000 agriculteurs aux bonnes pratiques d’utilisation des pesticides, dans quatre gouvernorats tunisiens.

Partant du fait que les familles des agriculteurs et les enfants des zones rurales sont fortement exposés aux risques d’intoxication par les pesticides, le FFEM et le Gouvernement tunisien ont conduit une action complémentaire auprès des écoles. Cette initiative a permis de sensibiliser les élèves au danger et de leur apprendre les règles de sécurité relatives aux pesticides, à travers les interventions de neuf ONG locales.

Ces journées de sensibilisation ont connu un réel succès auprès des élèves mais également des parents. Elles ont démarré avant les vacances d’été et se poursuivront jusqu’à fin décembre 2013. Elles auront été entièrement financées par le FFEM pour un montant de 60.000 dinars.

JPEG - 23.4 ko
Explication des règles de sécurité relatives à l’utilisation des pesticides - Evénement organisé par l’Association de protection de l’environnement de Béja

Dans le cadre d’un programme africain

Cette campagne de sensibilisation s’inscrit dans le cadre plus large du Programme africain d’élimination et de prévention de la résurgence des stocks de pesticides obsolètes (PASP), dont la composante de prévention et de sensibilisation est financée par le FFEM.

Au titre du PASP, l’AFD et le FFEM appuient le Gouvernement tunisien dans sa gestion des pesticides, dans sa politique de réduction de leur utilisation et dans la mise en place d’une filière de récupération et de traitement des emballages vides et des pesticides non utilisés.

D’une durée totale de huit ans, ce projet s’achèvera au premier trimestre 2014. il a été subventionné par le FFEM à hauteur de 800.000 €.

Dernière modification : 08/05/2014

Haut de page