Sofrecom filiale du groupe Orange fête ses 50 ans à Tunis

Sofrecom, filiale du groupe Orange (France), cabinet international de conseil et d’ingénierie spécialisé dans les télécoms, célèbre cette année ses 50 ans d’existence au service de la transformation et de l’innovation des opérateurs, gouvernements et régulateurs partout dans le monde.

JPEG

Le coup d’envoi des festivités du 50ème anniversaire a démarré avec une conférence tenue à Tunis le mercredi 30 mars 2016.

Sofrecom Tunisie, 5ème implantation du groupe dans la région d’Afrique du Nord, souhaite contribuer au succès du plan national stratégique « Tunisie Digitale 2018 », à la fois en termes d’expertises et de création d’emploi.

Cette première célébration symbolise l’importance de la Tunisie pour le groupe Orange qui a fait de l’Afrique et du Moyen-Orient une priorité de son Plan stratégique « Essentiels 2020 » et souhaite continuer à contribuer au développement économique en Tunisie, à travers ses filiales, Sofrecom Tunisie et Orange Tunisie, 1er opérateur alternatif convergent du pays avec plus de 3,5 millions de clients.

La cérémonie a été marquée par une conférence sur les enjeux de l’Offshore et de la digitalisation, sous le patronage de Noomane Fehri, ministre des TIC et de l’economie numérique et Zied Ladhari, ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi et en présence de :

  • Jacques Moulin, directeur général du Groupe Sofrecom
  • Didier Charvet, directeur général d’Orange Tunisie
  • Siwar Farhat, directrice générale de Sofrecom Tunisie
  • François Gouyette, ambassadeur de France en Tunisie,
  • Marc Rennard, directeur général adjoint en charge de l’expérience client et des services financiers sur mobile du groupe Orange
  • Raouf Mhenni, président de Smart Tunisia

Les différentes interventions ont souligné la capacité du groupe Sofrecom à accompagner ses clients dans leur transformation digitale, et sa volonté de contribuer significativement au succès du Plan national stratégique « Tunisie Digitale 2018 », à la fois en terme d’expertise et de création d’emploi avec sa filiale Sofrecom Tunisie qui poursuit son essor et recrute des jeunes diplômés.

« On attend le lancement de différents projets, étant donné que notre groupe dispose d’un énorme potentiel s’agissant de compétences de haute qualification, notamment pour les projets dans les domaines de l’E-santé, l’E-BtoB, l’E-Banking.. » a affirmé Siwar Farhat directrice générale de Sofrecom Tunisie.

Pour sa part Jacques Moulin, directeur général du groupe Sofrecom, a précisé que le groupe a fait le pari de s’implanter en Tunisie et a misé sur le haut niveau de qualification des compétences tunisiennes.

Didier Charvet, directeur général Orange Tunisie - JPEG

De son côté, Didier Charvet directeur général d’Orange Tunisie, a indiqué que le partenariat entre le groupe Orange Tunisie et sa filiale Sofrecom est un gage de succès pour les actions prochaines à mener. Le groupe Orange Tunisie pourra ainsi créer 2000 emplois en Tunisie

François Gouyette, ambassadeur de France en Tunisie, a réitéré le soutien de la France à toutes les synergies, en faveur du développement numérique en Tunisie, où le secteur des TIC contribue à hauteur de 7% au PIB.

Il a salué l’ambition du pays de parachever le projet de « la Tunisie Digitale 2018 » en ajoutant que ce projet, contribuera à la pérennité et au renforcement des relations franco-tunisiennes. Il a par ailleurs précisé que Sofrecom a misé sur la Tunisie en engageant un investissement de 156 millions de dinars pour le développement de la 4G, lancée officiellement en Tunisie le 30 mars 2016.

Quant à Noomane Fehri, ministre des TIC et de l’économie numérique, a précisé que la 4G sera progressivement généralisée sur tout le territoire tunisien, de 7% aujourd’hui à 85% prochainement.

Zied Ladhari, ministre de la formation professionnelle et de l'emploi - JPEG

Zied Ladhari, ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi, a pour sa part salué, le choix de la Tunisie pour le lancement des festivités, en notant que ces célébrations tombent à point nommé en ces temps difficiles. Pour lui, Sofrecom qui a parié sur la Tunisie nouvelle et démocratique, et sur les compétences tunisiennes, a gagné ce pari

Dernière modification : 24/10/2016

Haut de page