800.000 euros pour la protection civile tunisienne

Le 14 décembre 2012, l’ambassadeur de France François Gouyette et le secrétaire d’État aux Affaires étrangères en charge des Affaires européennes Touhami Abdouli ont signé une convention de financement d’un Fond de solidarité prioritaire (FSP) de 800.000 euros, destinée à renforcer la protection civile tunisienne.

JPEG

Accidents, incendie, catastrophes naturelles : la protection civile est en première ligne pour les interventions à risque, sur l’ensemble du territoire du pays. Améliorer la formation de ses effectifs est aujourd’hui l’une de ses priorités, notamment dans les domaines technologiques et industriels.

Ce fond octroyé par le ministère français des Affaires Étrangères va contribuer au financement de missions d’expertises auprès des structures de formation tunisiennes, dans le cadre de la création d’une École nationale de la protection civile (ENPC).

Un coopérant français détaché auprès de cette dernière s’appuiera sur ce financement pour mener à bien trois missions :

- contribuer à l’élaboration un schéma national d’analyse et de couverture des risques ;
- travailler à l’élaboration des programmes de la future École, dont les locaux sont en cours d’aménagement dans le gouvernorat de Ben Arous (en savoir plus) ;
- mettre en place un cursus spécialisé dans la gestion des nouveaux risques technologiques et industriels, dans la perspective de former de véritables spécialistes dans le domaine.

JPEG - 89.6 ko
François Gouyette, Touhami Abdouli et les coopérants de l’ambassade de France spécialisés dans les questions de sécurité et de défense.

Depuis 2011, la coopération dans le domaine de la protection civile s’est intensifiée, avec la venue en Tunisie de plusieurs formateurs français. Cette nouvelle convention poursuit cette dynamique et l’inscrit dans le temps : elle concerne les trois prochaines années.

Dernière modification : 27/02/2015

Haut de page