VIE : jeunes professionnels français en Tunisie

Le 24 juin 2013, l’ambassadeur de France à Tunis François Gouyette a révélé le nom des lauréats du Grand Prix VIE Afrique du Nord. Organisé à l’initiative d’Ubifrance et de la section des Conseillers du commerce extérieur de la France au sein de la zone Algérie-Tunisie-Égypte, le concours concernait les jeunes "volontaires internationaux en entreprise" (VIE), un contrat d’expatriation utilisé par les entreprises à la recherche de jeunes talents.

Trois Français travaillant en Tunisie ont été primés.

JPEG - 76 ko
François Gouyette et les trois lauréats du Grand prix VIE Afrique du nord.

Victor, Samir et Margot, trois jeunes professionnels récompensés

En Tunisie depuis un an, Victor Noir, travaille au Bureau Ubifrance Tunisie où il est chargé de développement pour la filière "Nouvelles technologies, innovation, services". Son dossier d’une quinzaine de pages lui a permis de remporter le Grand prix VIE Afrique du Nord. Il y évoque son expérience en Tunisie et détaille ses activités professionnelles. Le tout est complété par un exercice de prospective concernant l’évolution économique de la Tunisie.

Également primés, Samir Gabsi et Margot Abintou travaillent respectivement chez Figeac Aero Tunisie, spécialiste de l’usinage de pièces aéronautiques, et chez Michaud Tunisie, filiale du groupe Michaud et fabriquant de produits destinés à la distribution électrique.

JPEG - 73.9 ko
Victor reçoit un aller/retour pour la France de l’un des partenaires du concours. À ses côtés Samir Gabsi et Margot Abintou

Tous trois sont de jeunes Français travaillant en Tunisie sous le régime du Volontariat international, une formule d’expatriation simplifiée conçue pour les jeunes de 18 à 28 ans. « Pour les entreprises ce contrat permet de tester des jeunes à fort potentiel, en vue d’un recrutement » met en avant Ubifrance, l’Agence française pour le développement international des entreprises, qui joue le rôle d’intermédiaire entre les entreprises et les volontaires.


Un coup de projecteur sur le volontariat international

Selon l’agence, ce contrat mis en place en 2001 est de plus en plus plébiscité par les entreprises françaises à l’international. Son attractivité repose sur une incitation fiscale et une procédure administrative simple. « De statut public, le VIE est placé sous l’autorité du ministère du Commerce extérieur. Il n’existe donc pas de lien contractuel entre le VIE et l’entreprise qui sont, de plus, exonérés de toutes charges sociales en France » explique Ubifrance, qui assure la gestion administrative, juridique et sociale des contrats.
« C’est un cadre flexible pour l’entreprise et protecteur pour le volontaire » appuie l’agence.

JPEG - 17.5 ko

Une quarantaine de jeunes français actuellement en Tunisie

« Toute entreprise française qui souhaite développer ses projets export peut bénéficier de cette procédure, quelle que soit sa taille ou son secteur d’activité et sans limite du nombre d’affectations », assure Ubifrance. Depuis 2001, 5000 entreprises à travers le monde l’ont expérimentée, recrutant près 40.000 jeunes français.

Ces jeunes professionnels sont actuellement une quarantaine en Tunisie, placés au sein de filiales d’entreprises françaises, de bureaux de représentation, de succursales et même parfois au sein d’entreprises tunisiennes liées commercialement à la France. La durée de leur mission est modulable, de 6 à 24 mois.
- En savoir plus sur les contrats VIE

Arrivé en Tunisie au printemps 2012 pour un an, Victor vient de prolonger son contrat d’une année supplémentaire. « Je gagne en responsabilité et la Tunisie offre un contexte de travail passionnant, en particulier dans le secteur des nouvelles technologies, sur lequel je travaille ».

Après avoir remporté le prix Afrique du Nord, son dossier concourt désormais pour le Grand Prix d’Afrique 2013 organisé par le ministère français du Commerce extérieur.

JPEG - 86.6 ko
Dans l’assistance, les autres participants au concours, les représentants des chambres de commerces et des entrepreneurs français et tunisiens.

Dernière modification : 24/10/2016

Haut de page