Visas / formalités d’entrée en France


Les ressortissants étrangers qui souhaitent entrer en France doivent présenter à la frontière des justificatifs relatifs à l’objet du séjour, aux moyens d’existence et aux conditions d’hébergement.

Bien souvent, un visa est nécessaire. Il doit être sollicité avant le départ auprès des services consulaires français, à travers la société TLScontact.


Avez-vous besoin d’un visa ?

- Si vous êtes de nationalité tunisienne, vous devez obligatoirement demander un visa.

- Si vous êtes d’une autre nationalité, consultez la rubrique "Entrer en France" sur le site du ministère français des Affaires étrangères.

- Si vous êtes tunisien ou résidez en Tunisie et vous souhaitez poursuivre des études supérieures en France, vous devez impérativement passer par CampusFrance Tunisie qui accompagnera vos démarches.


Comment demander un visa ?

Depuis le 2 avril 2012, vous devez prendre rendez-vous avec la société "TLScontact", à travers son site internet ou par appel téléphonique non surtaxé.

Sur le site de TLScontact (https://fr.tlscontact.com/tn/TUN/ index.ph), sont disponibles :
- les formulaires de demandes de visas de court séjour et de long séjour,
- des informations sur la procédure à suivre,
- les listes de pièces justificatives.

Vous pouvez également consulter la rubrique "visa" du Consulat général de France à Tunis.


Combien coûte un visa ?

Le dépôt d’une demande de visa à Tunis entraîne le paiement de frais de dossier qui s’élèvent à :

- 60 euros pour les visas de court séjour dans l’espace Schengen

- 50 euros pour les visas d’études

- 99 euros pour les visas de long séjour

S’ajoute aux frais de dossier la prestation de la société "TLScontact" qui s’élève à 27,5 euros

Ces frais, payables en dinars tunisiens, ne sont pas remboursables.


Contrôle à l’arrivée en France

Les étrangers qui se présentent en France doivent être en mesure de présenter différents documents à la Police des frontières, notamment :

- un justificatif du motif du séjour en France (réservation d’hôtel, attestation d’accueil ou invitation professionnelle)
- la preuve de moyens d’existence durant le séjour en France (chèques de voyage, carte de crédit internationale, argent liquide...)
- une assurance voyage

Les personnes qui seraient dans l’incapacité de présenter ces documents pourraient se voir refuser l’accès au territoire français.

Consultez la liste des documents susceptibles d’être réclamés sur le site du ministère français des Affaires étrangères.

Dernière modification : 05/01/2017

Haut de page