Visite en Tunisie de M. Alain Marleix


Contexte de la visite

M. Alain Marleix, secrétaire d’État à la Défense chargé des Anciens combattants, a effectué une visite officielle en Tunisie du 24 au 26 octobre 2007. Ce déplacement visait à traduire l’importance que les
autorités françaises attachent aux liens privilégiés entre les deux pays.

Ces liens passent obligatoirement par la reconnaissance de la France aux hommes de la Tunisie qui ont combattu avec elle, particulièrement lors des terribles conflits mondiaux du XXème siècle, et qui ont payé d’un lourd tribut la lutte commune contre la barbarie nazie.

Depuis 2002, la France a marqué à cet effet sa volonté de reconnaissance par une importante revalorisation des pensions qui a abouti en 2007 à un alignement total des pensions militaires d’invalidité et des retraites du combattant payées aux vétérans tunisiens sur celles qui sont servies aux anciens combattants français. Monsieur Alain Marleix est venu dresser le bilan de ces mesures qui se traduisent par un effort financier sans précédent.

Par ailleurs, très sensible au devoir de mémoire, il a pu s’entretenir, avec M. Kamel Morjane, Ministre tunisien de la Défense nationale, des premières actions menées dans le cadre de l’arrangement sur la mémoire partagée signé en 2006 par la Tunisie et la France.

La participation significative d’une délégation tunisienne du ministère tunisien de la Défense nationale aux "Journées internationales sur la mémoire partagée" organisées par le ministère français de la Défense, qui se sont tenues à Paris, à l’UNESCO, au mois d’octobre 2006, constitue une première concrétisation de cet accord. Cette délégation était conduite par le Colonel Lotfi Chelbi, chef de l’Action sociale et de l’Information culturelle (DASIC), accompagné de deux universitaires.


Déroulement de la visite

Le secrétaire d’État à la Défense chargé des Anciens combattants a déposé une gerbe au cimetière militaire de Gammarth à la mémoire de tous les soldats morts au combat – tunisiens et français – durant la campagne de Tunisie.

Après cette cérémonie, il s’est rendu au musée militaire national tunisien de la Manouba, géré par la Direction d’action sociale et d’information culturelle du ministère tunisien de la Défense nationale, partenaire du service des anciens combattants de Tunis dans la mise en œuvre de l’arrangement pour la mémoire partagée signé en 2006 entre la Tunisie et la France. Le "Palais de la rose" comporte de magnifiques collections retraçant les différentes époques de l’histoire militaire tunisienne.

Enfin, le jeudi soir, M. Alain Marleix a prononcé une allocution, devant les autorités tunisiennes, les vétérans tunisiens et les représentants de la communauté française de Tunisie, au cours d’une réception donnée à la résidence de France. Des élèves du lycée français de la Marsa lui ont présenté à cette occasion l’exposition sur les tirailleurs tunisiens qu’ils ont réalisée sous la conduite de leurs enseignants d’histoire, dans le cadre d’un projet pédagogique sur la mémoire partagée.


Rencontre avec la presse

Au cours de son séjour, M. Alain Marleix a rencontré les représentants des journaux tunisiens qui s’étaient montrés les plus attentifs au dossier des anciens combattants tunisiens de l’armée française au cours des années. Les échanges ont porté sur les deux grands thèmes de la visite : la revalorisation des pensions et les moyens d’entretenir la mémoire des combats du XXème siècle

Dernière modification : 19/04/2010

Haut de page