Visite en Tunisie du président du Sénat

Le président du Sénat, deuxième personnage de l’État français, consacre une part importante de son agenda aux relations internationales.

Les 27 et 28 novembre 2012, M. Jean-Pierre Bel a fait un déplacement officiel en Tunisie accompagné de M. Jean-Pierre Sueur, président de la commission des lois et du groupe d’amitié interparlementaire France-Tunisie.


Entretiens politiques et rencontre avec la communauté française

Les sénateurs ont été reçus par le président de la République, M. Moncef Marzouki, le chef du Gouvernement, M. Hamadi Jebali et le président de l’Assemblée nationale constituante, M. Mustapha Ben Jaafar. Rappelons que M. Jean-Pierre Bel avait lui-même reçu M. Moncef Marzouki le 19 juillet dernier (cliquez ICI pour voir la vidéo).

À ces entretiens politiques se sont ajoutés des visites de terrain, des échanges avec la société civile et une rencontre avec la communauté française, à la Résidence de France. Les membres du Sénat accordent beaucoup d’importance à leurs contacts avec les Français expatriés qui sont représentés par 12 sénateurs.

PDF - 1.9 Mo
Cliquez pour lire le discours et regarder les photos

Au Bardo : mesurer la richesse du patrimoine tunisien

Avant de s’entretenir avec Mustapha Ben Jaafar, dans son bureau de l’Assemblée nationale constituante, le président Bel a fait une halte au musée du Bardo mitoyen. Premier musée fondé en Afrique, le lieu abrite aujourd’hui la plus vaste collection de mosaïques au monde : 9000 m².

JPEG - 85 ko
Le président français du Sénat et sa délégation devant l’une des mosaïques du musée du Bardo.

De la période pré-romaine aux œuvres byzantines, les pièces exposées proviennent essentiellement des sites archéologiques tunisiens, Carthage bien sûr, mais aussi Utique, Dougga, El Jem... Elles permettent de retracer plus de 3000 ans de l’histoire du pays. Une partie de ce patrimoine a été découvert avec le concours d’archéologues français. Depuis, les chercheurs tunisien ont pris le relais, épaulés par une équipe de jeunes artisans restaurateurs.

En 2011, un programme soutenu par l’Institut français de Tunisie (IFT) a permis à huit jeunes diplômés de Institut supérieur des Beaux-Arts de Tunis de se former à la restauration de sculptures, encadrés par des experts du musée du Louvre. De nombreuses pièces attendent encore de passer entre leurs mains avant d’être exposées.

Le président Bel a évoqué la poursuite des programmes de formation avec les représentants du musée et Valéry Freland, le directeur de l’IFT.

JPEG - 89.8 ko
Jean-Pierre Bel accompagné de Jean-Pierre Sueur, François Gouyette et Valéry Freland observent la restauration d’une statue, au musée du Bardo.

Menzel Bourguiba : l’ASAD combat l’adversité

Le 28 novembre, MM. Jean-Pierre Bel et Jean-Pierre Sueur ont pris la direction du gouvernorat de Bizerte où ils se sont arrêtés dans la localité de Menzel Bourguiba, une ville à tradition industrielle de 50.000 habitants confrontée aux difficultés économiques.

Les sénateurs ont visité les locaux de l’Association de soutien à l’auto-développement soutenue par l’Institut français de Tunisie, soucieux de montrer l’impact de son action en faveur de la société civile tunisienne.

JPEG - 111.2 ko
Le président du Sénat et l’ambassadeur de France découvrent les produits des artisanes de Menzel Bourguiba

L’ASAD, présidée par M. Hassine Cherif, lutte contre la précarité et pour l’amélioration du revenu et des conditions de vie des populations vivant dans des zones marginalisées, à travers la formation, le microcrédit et l’accompagnement de projets.

Cette structure a reçu en novembre 2011 une subvention française de 15.000 euros pour un projet de promotion de l’artisanat féminin à Menzel Bourguiba, dans le cadre du Fonds social de développement (FSD).

Jean-Pierre Bel et Jean-Pierre Sueur ont longuement discuté avec le bureau de l’association, les permanents affectés au micro-crédit ou à la formation et les adhérentes qui tenaient à montrer toutes les facettes de leur savoir faire.

JPEG - 100.7 ko
Le sénateur Jean-Pierre Sueur encadré par les responsables du micro-crédit

Menzel Bourquiba : l’AFD finance la réhabilitation des quartiers populaires

Toujours à Menzel Bourguiba, MM. Jean-Pierre Bel et Jean-Pierre Sueur ont parcouru les rues des quartiers Ennajeh, à la périphérie de l’agglomération.

Ennajeh 1 sera prochainement réhabilité pour un montant de 4,9 millions de dinars (environ 2,5 M€). Ennajeh 2 l’a été en 2006, pour 1,1 million de dinars et Ennajeh 3 en 2007, pour 600.000 dinars.

JPEG - 103 ko
Mohamed Salah Arfaoui, pdg de l’ARRU, expose les programmes réalisés et envisagés dans la ville de Menzel Bourguiba

Cela fait trente ans que l’Agence de rénovation et de réhabilitation urbaine (ARRU), conduit des opérations pour améliorer l’équipement et l’habitat dans les quartiers sortis de terre de manière spontanée.

L’Agence française de développement accompagne cette politique publique depuis son arrivée en Tunisie, au milieu des années 90. Jusqu’à présent, l’AFD a financé à hauteur de 130 M€ des programmes qui ont concerné 900 quartiers et deux millions d’habitants.

JPEG - 131.3 ko
Les sénateurs assaillis de questions par des collégiens, sur une place du quartier Ennajeh 1

Albums photo

- Visite à Menzel Bourguiba : association ASAD et cité Ennajeh

- Centre de milieu naturel de Chlaghmia (album photo)


Pour en savoir plus

- activités internationales du Sénat
- groupes d’amitié interparlementaires
- site du Sénat au service des Français de l’étranger

- l’AFD finance la réhabilitation urbaine
- la France et l’UE favorisent la réhabilitation des quartiers populaires
- exemples de réhabilitation urbaine : Jedaïda, Oued ellil

- Fonds social de développement (FSD 2012)

Dernière modification : 26/03/2013

Haut de page